Accueil > Actualités > Télétravail : Convaincre son patron

Télétravail : Convaincre son patron

télétravail convaincre patron

Le télétravail, une solution de plus en plus appréciée par les salariés : Horaires plus souples, environnement plus adapté, autonomie… Tout semble parfait pour travailler mieux ! Mais voilà, vous allez devoir convaincre votre patron… Et ce n’est pas gagné ? Voici quelques pistes pour votre argumentaire !

Avec le télétravail, moins de stress…

Eh oui ! Tout d’abord, grâce à des horaires choisis. Plus besoin de se lever aux aurores pour attraper le train, le métro ou le bus pour être à 8h59 à la porte du bureau (et accessoirement, essoufflé voire pour les moins chanceux, carrément dégoulinant).

en retard travail

Avec le télétravail, vous commencez votre journée à 10h et en robe de chambre ? No problemo. Vous pouvez même petit déjeuner en même temps, à la cool. Il n’est plus à démontrer que le secret de l’efficacité, ce n’est pas d’être de 9h à 17h devant son écran. Mais l’organisation. Et qui mieux que vous connaît ses heures les plus productives ?

…Pour plus de productivité !

Cette autonomie nouvelle du télétravail vous libère de contraintes qui entament votre productivité : Le bruit de l’open space, les sollicitations des collègues… Chacun peut être affecté par cet environnement de travail qui ne lui convient pas forcément… Et en choisir un autre !

télétravail lit

Il est bien sûr possible de faire du télétravail depuis chez soi, mais pas que. Locaux mis à disposition par l’entreprise, co-working et autres tiers lieux sont des espaces qui permettent de télétravailler en toute sérénité ! Ambiance, silence, concentration, musique… Vous paramétrez votre espace pour optimiser votre productivité.

Pourquoi l’entreprise y gagne (et votre patron aussi)

Avec vos horaires à la carte, plus besoin de demander votre après-midi pour garder votre enfant, ou partir quelques minutes plus tôt pour une autre contrainte. Ce qui compte, c’est que vos missions soient accomplies, et vos objectifs atteints. Une économie sur le remboursement du transport est aussi un argument qui saura être apprécié par votre boss ! #économie. Enfin, parlez de la valorisation de l’image de l’entreprise grâce au recours au télétravail.

De même, il n’est pas nécessaire de passer en télétravail à temps complet : depuis 1 jour par mois à 3 ou 4 par semaine, le rythme peut être discuté et négocié avec l’employeur.

Pour résumer, vous lui proposez donc un salarié plus productif, qui coûte moins cher, et une image positive et moderne de l’entreprise. Une offre qu’il ne peut décemment pas refuser… 😉

Des chiffres à l’appui

Si votre boss est toujours un peu réticent, parlez lui dans un langage qu’il maîtrise bien : les chiffres. En 2016, le site Kronos a publié sur son blog, les résultats d’une étude menée sur le télétravail. Ce que l’on peut en retenir :

Le télétravail, c’est 96% de satisfaction du procédé (salariés, managers et employeurs confondus), 5.5 jours d’arrêts en moins sur l’année, 2.5% d’augmentation du temps de travail, +22% d’efficacité et 45 minutes de sommeil en plus par jour de télétravail.

chi télétravail chat

Alors, vous commencez quand ?

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.

2 thoughts on “Télétravail : Convaincre son patron

Les commentaires sont fermés.