Servez-vous de votre corps !

Être convaincant à l’oral et faire passer correctement un message. Pour cela, il n’y a pas que les mots : il y a aussi la gestuelle. Bien gérer sa communication non verbale vous donne des outils supplémentaires pour gagner en efficacité. Voici quelques conseils pour agir pendant votre discours et décrypter les réactions de votre public.

Ça y est, le jour tant redouté est arrivé : vous devez prendre la parole devant vos collaborateurs et encore plus terrifiant, devant votre boss. Pour défendre un projet qui vous tient à cœur, vous allez argumenter et essayer de rallier votre auditoire à votre point de vue. Bien entendu, vous avez soigneusement préparé votre speech. Votre discours est bien rôdé, vous le connaissez sur le bout des doigts ? C’est un bon départ. Mais qu’en est-il de votre corps ? Hésitations, tremblements, mains moites, ne vous laissez pas envahir par le trac : éliminez ces petits tics qui pourraient trahir votre état de stress et laisser vos interlocuteurs dubitatifs. Sans le savoir ni même y faire attention, notre corps communique nos émotions. Mais comment gérer cet aspect dans la prise de parole et l’utiliser à bon escient ?

Vous prenez la parole :

Posez votre voix. Parlez fort et distinctement, articulez et n’ayez pas un débit trop rapide. Rien n’est plus éprouvant que de devoir tendre l’oreille pour écouter et/ou comprendre l’intervenant. Facilitez l’écoute de votre public pour capter et garder son attention.

Votre posture : Tenez-vous droit, mais décontracté. Une posture tendue, prostrée communique à vos interlocuteurs une attitude de soumission. Et aujourd’hui, c’est vous le centre de l’attention. Alors pour ne pas perdre l’équilibre, répartissez bien le poids de votre corps sur vos deux jambes, et ancrez-vous dans le sol. Si vous bougez, évitez les mouvements de balancier ou les mouvements de recul. Ils trahissent l’hésitation et le retrait.

Si vous êtes assis, adoptez la position de ¾ dans votre chaise pour décontracter l’ambiance. Elle donne une impression d’ouverture et de confiance. Besoin de recadrer la conversation ? Repassez en face à face pour signifier sans le dire, que vous contrôlez la situation.

Communication non verbale 4

Parlez avec vos mains : Ne gardez pas vos bras immobiles le long du corps. Trahissant un manque de dynamisme et de confiance en soi, reprenez le dessus en faisant des gestes amples, vers l’extérieur. Cela démontrera votre aisance et la véracité de votre discours.

Le regard : Vous êtes timide et regardez vos pieds ou le plafond pendant votre prise de parole ? Attention, au-delà de manifester votre insécurité, cela pourrait être interprété par vos interlocuteurs comme un désintérêt ou un détachement voire un manque de respect. Essayez plutôt de balayer la salle des yeux pour impliquer vos auditeurs. Ils se sentiront plus volontiers concernés par votre message.

Maintenant que vous êtes à l’aise avec ces quelques principes, que pense votre interlocuteur ?

C’est dans la poche :

Les avant-bras posés à plat sur la table, votre collègue boit vos paroles. Cette posture vous montre que ce dernier écoute attentivement et souhaite en savoir plus. Il est ouvert au dialogue et manifeste sa curiosité.

Vous décelez des corps légèrement penchés vers l’avant ? Bravo. Vous avez suscité l’intérêt et votre public se montre ouvert et empathique.

C’est pas gagné :

Votre interlocuteur met sa main devant sa bouche : il s’empêche littéralement de vous dire quelque chose. Pour désamorcer la situation, demandez s’il y a des questions, ou si vous avez été clair dans votre exposé.

Le boss se caresse nonchalamment le menton : il doute et se montre dubitatif. Il a manifestement besoin d’avoir plus d’informations pour trancher. Apportez des précisions à votre discours.

Un collègue s’enfonce dans sa chaise : il adopte une posture de retrait voire de rejet. Au mieux, il est dubitatif, au pire il est en désaccord avec vous. Désamorçage : Ouvrez le dialogue aux suggestions. Prenez en compte l’avis des participants et montrez-vous à l’écoute.

Embrouillé par toutes ces informations ? Respirez calmement et rappelez-vous que le plus important est d’avoir confiance en soi. N’oubliez pas que votre corps communique vos émotions. Si vous êtes à l’aise, pas besoin de penser à votre gestuelle : votre corps le dira tout naturellement !

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.