Accueil > Insolite > Top des situations gênantes au boulot

Top des situations gênantes au boulot

Situations gênantes

La vie professionnelle, quel que soit le métier que l’on exerce, est faite de moments de gloire. Ceux où une mission particulièrement ardue a été menée à bien, où un client difficile a été convaincu, ou un chantier a été terminé. On se sent le roi/la reine du monde dans ces moments-là, tout semble nous sourire.

Et puis il y a ces autres moments, particulièrement gênants

Ragoter sur quelqu’un qui se trouve derrière soi

Les ragots, ça fait du bien, il faut l’avouer. Surtout si vous n’aimez pas vraiment la personne qui en est le sujet. Bon, ce n’est pas le genre de chose à sortir au beau milieu d’une conversation mondaine, mais c’est un fait, certaines personnes adorent parler dans le dos de leurs collègues.

Ça, c’est mal. Mais si vous souhaitez quand même vous essayer à cet exercice (on ne juge pas chez L4M), prenez au moins la précaution de vérifier si le sujet de vos ragots ne se trouve pas dans les parages. Ou pire, JUSTE derrière vous.

C’est gênant, mais ça passe si…

Vous réussissez à tourner le tout à la blague. Une bonne dose de culot et de charisme pour réussir ce tour de force cela dit.

Ne pas se souvenir du nom d’un collègue

Plus précisément, se tromper sur le prénom du collègue dont il est question lorsqu’on parle de lui. D’autant plus gênant si lui et vous travaillez depuis longtemps dans cette entreprise. Le summum de la gêne ? L’appeler par réflexe par le petit surnom que tout le monde lui donne à son insu.

C’est gênant, mais ça passe si…

C’est votre premier jour de travail.

Se faire réveiller au beau milieu d’une réunion par le boss himself

Vos paupières sont lourdes, lourdes. Le ton monotone du locuteur vous berce doucement. Ne serait-ce pas Morphée qui vous appelle de sa mélodieuse mélopée ? Vous n’en pouvez plus, vous sombrez. Et là, choc brutal. On ne parle pas de la chute du rêve donc vous ne vivez jamais l’impact, mais bien une secousse. Vous ouvrez les yeux et voyez à quelques centimètres de votre visage celui, beaucoup plus rouge et en colère de votre boss qui vous indique d’un ton légèrement énervé que non seulement vous vous êtes endormi (vous vous en rendez compte grâce au filet de bave qui pend de votre bouche à votre montre), mais qu’en plus, vous ronflez.

C’est gênant, mais ça passe si…

Aucun vrombissement nasal s’est venu gêner l’orateur.

Se faire surprendre lors d’une activité pas très professionnelle

Pas question ici de grivoiseries entre collègues. J’entends plutôt ici la consultation de sites à l’intérêt professionnellement discutable comme Facebook, Twitter, Youtube ou encore des jeux enrichissants intellectuellement comme Candy Crush.*

Chien surpris en train de jouer
Quand on vous surprend en pleine partie de Candy Crush alors que vous étiez sensé bosser sur le dossier ultra-urgent.

C’est gênant, mais ça passe si…

Cette activité est réalisée durant votre pause de midi.

*Amazon pour faire vos courses compte comme un site à l’intérêt professionnellement discutable.

Mal raccrocher le téléphone après une discussion avec un client

Au terme d’une négociation éprouvante avec un client ou un collaborateur, vous pouvez enfin poser le combiné et souffler. Dans la même veine que le moment gênant #1, faites attention cette fois à ce que votre combiné soit bien raccroché. Sinon, votre interlocuteur pourrait bien entendre clairement le « blaireau » que vous avez proféré juste après votre appel. Et là, c’est le drame.

Afficher l'image d'origine

C’est gênant, mais ça passe si…

Vous vantez les mérites dudit client.

L’erreur d’image sur le powerpoint

Vous êtes le héros de cette réunion, celui vers qui tous les regards vont se tourner. Vous et votre support de présentation bien sûr. Bien sûr, vous étiez à la bourre hier soir et vous avez enregistré le premier document de la liste sur lequel vous avez vu la mention .ppt. Tout de même fier de vous, malgré un léger malaise d’origine incertaine (peut-être votre sixième sens qui sait, lui, que vous vous êtes trompé de document), vous ouvrez ledit document.

Hors de ma vue
Ce qui se passe dans votre tête quand la mauvaise image s’affiche.

Et là, les choses se compliquent. Nous n’en dirons pas plus et laissons travailler votre imagination.

C’est gênant, mais ça passe si…

Ce sont les dessins trop maladroits mais trop mignons du petit dernier, actuellement en grande section de maternelle qui s’affichent.

Envoyer au patron ou à un collègue particulièrement « relou » le document mal renommé

C’est que vous en avez passé, des heures à retoucher encore et encore ce foutu document sans que votre patron en soit satisfait. Pour passer vos nerfs, vous l’avez même affublé d’un nom particulièrement vulgaire (le document, pas votre patron). Enfin, vous envoyez le document pour la toute dernière fois. Bah oui, le point de non-retour de la deadline est imminent. Une fois le mail envoyé, le nom du document semble prendre des lettres de feu*. Vous avez oublié de le renommer de manière plus conventionnelle ! Ça sent l’explication sérieuse avec votre patron tout ça.

C’est gênant, mais ça passe si…

En fait ça ne passe pas.

*Élément qui se produit toujours quand le document a été envoyé.

L’haleine de mort du repas de midi

Vous l’attendiez avec impatience, cette petite sortie entre collègues au restaurant. En commandant cette tartiflette, vous n’avez songé qu’à votre appétit. « Ventre affamé n’a point d’oreilles »… et de tête non plus apparemment. C’est sûr, vous en aurez pour votre argent en sentant tout l’après-midi le délicieux goût de ce fromage si délicatement fort dans votre bouche.

Jacquouille
Quand vous avez Jacquouille dans votre bouche après une tarte aux Maroilles.

C’est gênant, mais ça passe si…

Vous trouvez le providentiel chewing-gum au fond de votre sac.

Le retard

Panne de réveil, flemme ou embouteillages. On n’est jamais à l’abri d’un retard. Une fois de temps à autre, ça peut arriver à tout le monde. Mais si ça se répète, votre patron peut choisir de le faire remarquer et cela peut donner des situations particulièrement gênantes pour vous : applaudissements tonitruants de la part de vos collègues, commentaires désobligeants. Réfléchissez donc aux causes de votre retard et comment y remédier !

C’est gênant, mais ça passe si…

  • Il est ponctuel
  • Votre patron est encore plus en retard que vous ou absent
  • Vous n’êtes pas la star de la réunion à laquelle vous arrivez en retard
  • Vous prétextez être bloqué dans l’ascenseur tant que les marques du lit ne s’effacent de votre visage.

 

Je suis sûre que chacun d’entre vous a déjà connu au moins un de ces moments de gêne. Eh non, vous ne pouvez rien cacher !

A propos de l'auteur