Accueil > Insolite > Retour sur des métiers qui n’existent plus

Retour sur des métiers qui n’existent plus

Aujourd’hui, le blog L4M va vous faire voyager dans le temps. Après toutes ces astuces, ces conseils ou ces interviews pour vous aider à trouver un emploi, il est temps de se détendre un peu. Faits plus ou moins insolites, nous allons partir cette fois-ci à la rencontre de métiers qui n’existent plus. Exterminés par les nouvelles technologies ou par une demande réduite à zéro, ces fonctions ont pourtant bel et bien existé au quotidien il fut un temps. Que le voyage commence !

Poseurs de quilles

Avant que la mécanique et les technologies ne prennent en charge cette fonction, les bowlings engageaient souvent de jeunes garçons pour replacer les quilles après chaque lancer et chaque partie. Un métier assez insolite qui était toutefois réservé à la jeunesse, plus habile et pouvant se faufiler dans les allées sans problème.

Homme-Horloge

Encore plus particulier, il y a déjà bien longtemps, des personnes étaient payées pour en réveiller d’autres. Ils servaient tout simplement d’alarme et devaient se rendre à des heures précises chez les gens pour toquer à leur fenêtre avec divers ustensiles. Le but de tout ça était de les réveiller à temps pour qu’ils puissent aller eux-mêmes à leur propre travail. Un métier qui pourrait être encore très utile de nos jours mais gare aux foudres de ceux qui se lèvent du pied gauche.

Chasseur de rats

Métier très dangereux car exposé à bon nombre de maladies, les chasseurs de rats vouaient leur carrière à traquer les rongeurs dans les villes importantes pour justement prévenir ces maladies et empêcher qu’ils ne les propagent partout. Aujourd’hui remplacés par l’exterminateur qui se charge des insectes ou bestioles causant des soucis à des clients, ces hommes traquaient les rats même jusque dans les profondeurs des égouts pour les tuer afin de supprimer tout risque possible d’infection.

activated mousetrap with funny message from rat

Allumeur de lampadaire

On n’y pense pas assez mais il est vrai que les innovations majeures telles que l’utilisation de l’électricité a aussi rendu bon nombre d’actions possibles mais qui étaient autrefois réalisées directement par la main de l’homme. Alors que de nos jours, les lampadaires s’allument automatiquement, il fut une époque où il existait un métier uniquement dédié à cette fonction et cet homme était chargé d’allumer ceux d’une ville à l’aide d’un grand bâton.

Milkman

Très visible dans les vieux films ou les anciennes séries télé, le milkman était chargé d’approvisionner les foyers en lait tous les jours avant que les appareils permettant de garder au frais les aliments ne fassent leur apparition. Son travail consistait à livrer le lait aux maisons qui le désiraient chaque matinée pour que les familles aient du lait bien frais pour la journée.

Résurrectionniste

En voilà un poste bien difficile à supporter : le résurrectionniste était chargé de déterrer des corps pour les mettre à disposition de la science et des universités afin qu’ils les utilisent pour des expériences. Inutile de dire qu’il fallait avoir les reins solides pour exercer une telle profession et ne pas avoir peur de la mort ou des cadavres. Heureusement, le monde moderne sait ne plus mettre en terre les corps pouvant être utilisé pour des études et les autres reposent en paix.

Lecteur dans une usine

Ce lecteur bien particulier était chargé de faire la lecture aux ouvriers d’une usine dont les taches étaient très répétitives afin de les divertir et qu’ils restent les plus actifs possible. Son but était donc de mener le rythme de travail en empêchant les ouvriers de s’assoupir en leur lisant les nouvelles du jour ou des histoires quelconques.

Voilà, le voyage est terminé et nous aura réservé bien des surprises ! Si certains métiers présentés pouvaient être assez cocasses voire même très amusants, d’autres n’existent plus pour une très bonne raison. Et vous, est-ce qu’il y a un métier parmi ceux-ci que vous auriez aimé exercer ? Quels sont les prochains postes à disparaître définitivement selon vous ? N’hésitez pas à commenter cet article pour nous faire part de vos idées et à la semaine prochaine sur le blog L4M !

 

A propos de l'auteur