Accueil > Insolite > Enquête : Quelqu’un mène une double vie

Enquête : Quelqu’un mène une double vie

Vous avez apprécié tenter de vous échapper à l’assaut d’une érotomane dans votre entreprise ? Dans ce nouveau billet de blog dont vous êtes le héros, vous menez l’enquête. Quelqu’un dans la boîte mène une double vie. Mais qui ? Commencez votre aventure au paragraphe 1. Bonne chance !

Vous en êtes convaincu depuis plusieurs semaines, quelqu’un au bureau mène une double vie. C’est certain, votre flair ne vous trompe jamais ! Reste à savoir qui. Vous soupçonnez votre boss d’arrondir ses fins de mois en étant gogo dancer ? Allez au paragraphe 11. Si vos soupçons portent plutôt sur ce collègue qui fait le ventriloque à la pause café, allez au paragraphe 15. Vous trouvez que l’aspect trop sage de la DRH cache quelque chose de louche ? Allez au paragraphe 7.

Vous avez vaillamment réalisé plusieurs tentatives pour ramener la conversation sur votre terrain d’enquête, mais rien n’y fait. On parle de tout et n’importe quoi, impossible de rebondir pour continuer votre investigation. Allez au paragraphe 13.

3

En sortant du bureau, vous marchez rapidement pour vous éloigner du lieu du crime. Au détour du couloir, vous tombez sur la DRH. Vous vous stoppez net. Surprise par votre réaction, elle hausse les sourcils puis les fronce. Vous sentez une sueur froide parcourir votre dos quand elle vous demande de la suivre dans son bureau. En entrant elle vous propose de vous asseoir et finalement vous parle banalement d’un dossier en cours. Au moment où vous sortez enfin du bureau, vous êtes soulagé. A la date venue, vous vous rendez dans le bar en question. Allez au paragraphe 6.

4

Vous le savez, c’est mal. Mais après avoir patiemment attendu le moment opportun, vous vous glissez dans le bureau de la DRH, bien décidé à trouver ce que vous êtes venu chercher. Mais d’ailleurs, qu’êtes vous venu chercher ? N’ayant pas la moindre idée d’où commencer votre fouille, vous décidez de jeter votre dévolu sur l’objet contenant toute la vie et l’œuvre d’une femme : son sac à main. Entre l’agenda, les reçus de carte bleue, un mini parapluie, un rouge à lèvres, un livre de poche et une balle anti stress, vous tombez sur le Graal : un médiator. Voilà la preuve que vous attendiez tant. Vous avez maintenant le choix. Vous sortez du bureau, allez au paragraphe 14 ou vous continuez la fouille (paragraphe 10)

5

Vous saluez la DRH et la stagiaire, prenez votre café. Vous entamez la discussion comme prévu : « Tiens au fait, j’ai décidé de me mettre à la guitare ! ». Vous scrutez les réactions de la DRH qui ne sourcille pas, boit son café tranquillement et laisse la stagiaire prendre la parole « Géniaaaal, moi, j’ai essayé plusieurs fois, mais je n’ai jamais réussi à être trop sérieuse. Résultat, je sais jouer l’intro de Jeux Interdits et c’est tout… ». Allez au paragraphe 2.

6

Ça y est, vous êtes devant l’établissement le plus rock de la région. De nombreuses silhouettes de noir vêtues entrent à tour de rôle dans le bar. Vous vous confondez dans la masse, observez attentivement la foule et commencez sérieusement à douter de la conclusion de votre enquête. Au moins, vous aurez découvert quelque chose de nouveau, même si ce n’était pas ce à quoi vous vous attendiez. Tandis que vous buvez tranquillement votre verre, le barman annonce l’arrivée du groupe qui jouera ce soir. Les artistes montent sur scène et là vous n’en croyez pas vos yeux : oui oui, votre DRH est bien là, sur scène, en pantalon simili cuir noir, maquillage chargé, guitare électrique en main, en train de faire des grimaces et des signes démoniaques à l’assemblée. Vous décidez de rester pour voir jouer le groupe et n’êtes pas déçu du voyage ! Vos talents d’enquêteur et votre intuition, ne vous auront donc pas trompé ! Félicitations !

7

Sous ses airs bien stricts, vous trouvez qu’il y a quelque chose d’un peu dark chez votre DRH. Vous ne savez pas encore quoi, mais votre intuition vous dit qu’il y a quelque chose à découvrir derrière ce masque professionnel. Pour mener votre enquête, soit vous décidez de fouiller le bureau de votre DRH (paragraphe 4) soit vous décidez qu’il est temps d’avoir une petite conversation avec elle (paragraphe 2).

8

Vous vous rendez dans ce bar latino en question. Quand vous poussez la porte, le volume de la samba est très fort et de nombreux couples dansent sur la piste. Vous scrutez le bar à la recherche de votre directrice, mais elle n’est pas présente. Vous passez la soirée à vous amuser entre cocktails et dancefloor, mais pas une trace de votre DRH. Dommage !

9

« Et sinon, vous connaissez un bar-concert sympa dans le coin ? ». Le plus naturellement du monde, vous lancez cette bouteille à la mer en espérant que votre cible morde à l’hameçon. Vous êtes conscient que cette démarche est culottée mais vous y croyez dur comme fer. Si en posant votre question vous regardez la DRH, allez au paragraphe 12. Si vous regardez la stagiaire, allez au paragraphe 16.

10

Vous continuez à retourner ce sac qui contient un nombre impressionnant d’objets divers et variés. Après avoir trouvé un peigne, une lime à ongles et une bombe au poivre, vous apercevez enfin le portefeuille. Vous savez que vous allez entrer encore plus dans l’intimité de votre directrice, mais c’est plus fort que vous. En ouvrant le portefeuille, vous trouvez la carte d’un bar métal situé à quelques kilomètres de la ville. Bingo : derrière la carte, une date, une heure. Vous sortez à présent le plus rapidement possible du bureau, et tâchez de regagner le votre sans vous faire prendre. Allez au paragraphe 3.

11

C’est vrai qu’en y regardant de plus près, votre boss a l’air d’être plutôt bien bâti. Il mange équilibré et consacre deux pauses midi par semaine à faire du sport… Voilà qui pourrait bien justifier le fait que son corps l’aide à arrondir ses fins de mois. Allez au paragraphe 13.

12

Vous regardez avec insistance la DRH, lui lançant ainsi un ultimatum : c’est à elle de répondre à la question. Tous les regards sont tournés vers elle, vous la sentez prise au piège. Tandis que vous attendez qu’elle révèle enfin son identité secrète, elle vous parle d’un bar latino qu’elle fréquente de temps à autre le vendredi soir. Le vendredi suivant, vous vous y rendez. Allez au paragraphe 8.

13

Après plusieurs jours d’investigations, vous tournez en rond. Rien de louche ni d’inhabituel autour de la cible. Vous allez devoir vous résoudre à l’évidence, c’était une fausse piste. Retournez au paragraphe 1.

14

Fort de cette découverte, vous sortez discrètement du bureau. Il est à présent temps d’interroger votre cible… Vous la trouvez près de la machine à café. La stagiaire est présente et votre collègue ventriloque retourne à son bureau. C’est le moment parfait ! Quel sujet abordez-vous ? Vous insinuez vouloir commencer à apprendre à jouer de la guitare, allez au paragraphe 5. Vous vous lancez sur une piste plus subtile mais plus risquée, vous demandez une adresse de bar-concert sympathique et original (allez au paragraphe 9).

15

C’est l’heure de la fameuse pause café. Sans perdre une minute, vous vous rendez près de la machine. Votre collègue est présent, et continue de faire son petit numéro de ventriloque. Vous le complimentez sur ses talents et tentez de savoir s’il ne pratique pas cette discipline en complément de son activité salariale. Car à coup sûr, ça pourrait marcher ! Votre collègue sourit timidement à votre remarque et vous assure que non, il n’est pas question pour lui de faire de la scène. Moyennement convaincu, vous laissez filez votre proie. Allez au paragraphe 13.

16

Émerveillée et enthousiaste, la stagiaire au look un peu goth vous parle de son bar préféré. Un bar métal pas trop éloigné de la ville, qui reçoit souvent des groupes peu connus mais qui se débrouillent très bien. Ambiance assurée si vous aimez que le son vous décoiffe. Vous vous intéressez de plus près à ces déclarations quand vous observez du coin de l’oeil le sourire de la DRH s’estomper, puis disparaître complètement. Elle termine son café, jette son gobelet et repart sans dire un mot. Votre intuition de détective vous dit que ça y est, vous avez touché le gros lot ! Allez au paragraphe 6.

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.