Accueil > Insolite > Emploi et télé-réalité : le zapping

Emploi et télé-réalité : le zapping

Alors que les chercheurs d’emploi multiplient les candidatures originales, les recruteurs tentent eux aussi d’embaucher de façon innovante.  Vu le succès que connaît la télé-réalité, il ne fallait pas chercher plus loin : les téléspectateurs du monde entier ont vu apparaître sur leurs écrans des recrutements plus vrais que nature.

Italie

« Il contratto » (traduisez « Le contrat ») oppose Giovanni, Manuella et Dario en quête d’un poste de télévendeur en CDI. Comme toute bonne télé-réalité qui se respecte, les candidats vivent ensemble dans une grande maison et sont régulièrement soumis à des épreuves afin d’être départagés.

Pendant que certains s’indignent du concept jugé irrespectueux envers les chercheurs d’emploi en difficulté, le directeur se défend : « Ce n’est pas un show. Nous suivons juste le parcours de candidats qu’une entreprise doit choisir ». L’émission, qui sera étendue sur huit épisodes, n’a pas fini de faire parler d’elle.

Allemagne

Dans « Job Duell » (« Duell au travail »), quatre candidats doivent convaincre un patron de les embaucher. Ils sont jugés sur leurs capacités et leur esprit d’équipe. Loin de révolter les foules, l’émission a connu un franc succès et a même inspiré une production suisse qui compte lancer un programme du même style.

En Australie

Les australiens ont imaginé une  version un peu particulière : 24 repris de justice  se sont affrontés pour obtenir un des 12 postes de cuisiniers à pourvoir dans un restaurant de Melbourne. Les téléspectateurs ont pu observer les candidats batailler au rythme des coups de blues, coup de gueules et angoisses que peuvent vivre les anciens détenus.

En France

Chez nous aussi on a eu notre lot de recrutements à l’écran avec les deux émissions « Morandini ! Academy » et « Mon stage de rêve ». La première, diffusée sur la chaîne Direct 8, permettait à un animateur  en herbe de faire ses preuves sur un vrai plateau dans l’espoir d’obtenir une chronique dans l’émission « Morandini !». « Mon stage de rêve » offre quant à lui une formation dans une entreprise de renom. En 2010, après une compétition acharnée,  quatre jeunes ont pu décrocher un stage chez Gala ou Guillon Fleurs. De quoi enjoliver un CV…mon stage de reve.

Même si les français ont su faire passer la pilule en favorisant de réelles opportunités pour les candidats, ce genre d’émission crée la polémique comme pour bon nombre de télé-réalités : voyeurisme, profits réalisés sur le dos des personnes en difficultés, manque d’authenticité, etc. Quoi qu’il en soit, la télé-réalité n’a pas l’air de s’essouffler, alors les réticents devront se contenter de zapper…

A propos de l'auteur

2 thoughts on “Emploi et télé-réalité : le zapping

  1. ya til quelqu un qui connaisse un employeur qui recruterai dans la zone de metiez de technicien generaliste du spectacle ? car jai envie de faire une entree dans ce domaine je suis equipe d un diplome de tgs’technicien generaliste du spectacle)

Les commentaires sont fermés.