Accueil > Insolite > Ces drôles de job !

Ces drôles de job !

Vous avez pu le remarquer L4M.fr, le site dédié à l’emploi, au stage et à la formation dans la région du Nord Pas de Calais, vous propose une nouvelle version de son site internet (si vous ne l’avez pas encore découvert précipitez-vous !!).

Cette version est plus intuitive, d’ailleurs certaines rubriques ont été redéfinies, afin de faciliter votre recherche et oui L4M.fr fait peau neuve. Pour fêter l’évènement on s’est amusé à recenser les jobs les plus drôle que l’on peut trouver aujourd’hui sur le marché du travail…

job et métiers improbables

Le TOP 5 des jobs les plus improbables ! Qui sait avec un peu de chance vous les retrouverez sur le nouveau site L4M.fr

1)     Goûteur d’eau : Employés par les réseaux de distribution d’eau potable ou les multinationales de l’eau minérale, les goûteurs d’eau testent la qualité du précieux liquide à certaines étapes de fabrication et selon des normes précises.

2)     Collecteur de plantes sauvages : Voici un métier remis au goût du jour avec l’engouement actuel pour les médecines douces. Ces hommes et femmes de terrain ramassent les plantes médicinales qu’on trouve surtout à l’état sauvage (arnica, etc.) pour les laboratoires et les produits cosmétiques biologiques.

3)     Régleur d’horloges : A chaque changement d’heure (heure d’été et d’hiver), c’est le rush dans les grandes villes. L’horloger municipal court d’un monument à l’autre, lycées et bâtiments publics, pour avancer ou régler la petite aiguille des grandes horloges mécaniques. Et le reste de l’année ? Toutes les horloges, ces honorables vieilles dames, ont besoin d’entretien par un maître du temps.

4)     Créateur de mots croisés : Avec les multiples mots croisés et jeux de mots (fléchés, etc.) qui paraissent dans la presse, les créateurs de grilles (mots-croisistes ou verbigération) ne chôment pas. Ce travail semble facile, mais qu’on ne s’y trompe pas : il requiert beaucoup de patience, d’inventivité et de culture générale.

5)     Inséminateur : Ce spécialiste de la reproduction réalise les inséminations artificielles sur les espèces bovines, porcines ou caprines. Salarié d’un centre d’insémination, l’inséminateur conseille aussi les éleveurs sur la planification des naissances en fonction des besoins de l’exploitation agricole. A ne pas confondre avec les médecins spécialistes de l’IA ou des FIV (fécondation in vitro), même s’il existe beaucoup de points communs !

On vous laisse à votre réflexion pour une éventuelle reconversion !

A jeudi prochain pour de nouvelles aventures !

A propos de l'auteur