Accueil > Actualités > Recrutement et réseaux sociaux : que regarde l’employeur ?

Recrutement et réseaux sociaux : que regarde l’employeur ?

Recruteur réseaux sociaux

Sourcing, cooptation, diffusion d’offres, prise de contact… Elle sont parmi nous. Les entreprises (et ce n’est pas nouveau), utilisent les réseaux sociaux dans leurs recrutements. Lesquels ? Et comment ? C’est ce que nous allons voir dans cet épisode article.

Le Number One : LinkedIn

Le réseau. Un mot que l’on entend partout dans l’univers professionnel et qui fait office de soleil. Que l’on soit en poste ou non, être actif sur ce réseau social à vocation professionnelle est toujours un bon point. Car les employeurs l’utilisent en priorité, et surtout pour rechercher des candidats. D’où l’importance de bien renseigner son métier et sa localisation. Mais un article est déjà en ligne à ce propos. Allez y jeter un œil !

Donc, rechercher des candidats potentiels. Mais pas seulement ! Une fois que les profils intéressants sont repérés, la prise de contact peut également se faire tout naturellement via le réseau social : il est fait pour ça. N’hésitez donc pas à vous paramétrer une alerte mail en cas de réception de message sur LinkedIn : il serait dommage de passer à côté d’un contact employeur, simplement parce que vous n’y êtes pas souvent connecté !

oups

Numéro 2 : Facebook !

Surprise ? Pas tant que ça… Les recruteurs sont aussi des êtres humains. Et ils ont parfois les mêmes réflexes que vous. En savoir plus sur une personne ? Direction son profil Facebook. Une question éthique pourrait se poser, mais dans les faits… On ne peut pas empêcher quelqu’un d’utiliser Facebook pour trouver un profil. En revanche, le +1 ira à ceux qui auront pris le temps d’ajuster leurs paramètres de confidentialité…!

bien joué

Les entreprises utilisent également Facebook pour animer simplement leur marque employeur, via une Page. Actus, événements, contenu sponsorisé et aussi offres d’emploi sont au menu. Diffuser son offre sur Facebook peut être une bonne idée pour toucher un public que l’on aurait pas forcément sur LinkedIn ou par des canaux plus conventionnels type agence par exemple.

Twitter… Et les autres…

Globalement, Twitter sera principalement utilisé pour la marque employeur, mais aussi pour la diffusion d’offres. Certains secteurs y sont particulièrement représentés, comme le E-commerce, la communication, la vente, le commerce, la finance, l’informatique… Twitter permettra aussi un impact non négligeable si l’information est relayée par plusieurs followers et que des candidats intéressants se manifestent : gloire au RT !

twitter

Côté demandeur d’emploi, rechercher des offres avec quelques hashtags bien ciblés pourrait également porter ses fruits, surtout si vous travaillez dans un des secteurs susnommé.

Qu’en est-il d’Instagram ou Snapchat par exemple ? Il ne faut pas se leurrer : ces réseaux sont utilisés pour des objectifs très spécifiques. Photographie, influenceurs, spécialistes d’un domaine (art, beauté, lifestyle, mode…) pour Instagram. Pour Snapchat, on retiendra surtout l’initiative de Mc Donald’s qui avait proposé aux candidats un filtre spécial les mettant dans la tenue d’un équipier. Il fallait ensuite envoyer un snap de 10 secondes expliquant en quoi ils avaient leur place à ce poste. Original et bien senti pour le public visé. Mais une action qui reste isolée : on n’imagine pas (encore) ce type de recours pour des recrutements plus « classiques ». Qui sait ce que nous réserve l’avenir ?

 

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.