Accueil > Gérer sa carrière > Candidature > Comment négocier son salaire en entretien ?

Comment négocier son salaire en entretien ?

billet euro négocier salaire

Vous y pensez forcément, à votre salaire. Certes, parfois, se retrouver simplement en entretien d’embauche peut être ressenti comme un miracle. Et l’on est prêt à tout accepter pour avoir ce boulot. Mais non. Il faut aussi penser à vos besoins en termes de rémunération… Alors comment faire ?

Ne pas croire ce qu’on vous a dit à l’école

Jeunes diplômés, vous êtes désormais sur le marché du travail. Alors, oui, pendant votre formation, on vous a vendu du rêve. Forcément. Mais soyons réalistes : un jeune diplômé, pour un premier emploi, ne touchera pas 35K d’emblée (ou bien, vous avez peut-être des superpouvoirs ?). Ce sont des salaires accessibles à certains types de profils mais il va falloir faire ses preuves quoiqu’il arrive… Inutile donc, de refuser un poste car la rémunération n’atteint pas ce type de montant ! Il va falloir vous adapter à la réalité du marché, et à la concurrence.

Attendre le bon moment

cookie monster attend pendule

Bien sûr, cela n’a traversé l’esprit de personne d’arriver en entretien, serrer la main du DRH et demander « Alors, c’est combien l? ». Mais il y a quand même des moments plus propices pour aborder ce point épineux du salaire : en général, à la fin de l’entretien. Une fois que votre parcours et vos compétences ont été bien détaillés, il est temps de discuter du salaire qui pourrait vous être attribué. Si jamais vous avez plusieurs entretiens et que la question ne s’est pas posée lors du premier rendez-vous, attendez le 2e : vous serez assuré que votre profil intéresse vraiment le recruteur et vous aurez plus d’assurance pour en parler.

Être franc

Parler du salaire est indispensable. Tout le monde est d’accord là dessus. Pourtant, persiste une sorte de gêne quand vient le moment fatidique. Surtout du côté du candidat. Une sorte de tabou, alors qu’il est tout naturel de parler de la rétribution salariale quand on envisage de rejoindre une entreprise ! Donc, demandez quelle fourchette de rémunération est envisagée pour le poste. La proposition de l’employeur vous permettra de vous situer par rapport à vos attentes : en deçà, au dessus, pile poil dedans ?

Si vous devez parler en premier, n’annoncez pas un chiffre de but en blanc. Cela pourrait paraître un peu sec, voire arrogant si vous êtes au dessus de ce que pensait vous offrir le recruteur…

cookie monster

Avancez à pas de loup, en y mettant les formes. En fonction des missions et de vos compétences, de vos besoins réels pour vos dépenses, mais aussi des salaires moyens pratiqués dans votre profession. Attention, cela peut vous donner une indication, mais n’oubliez pas que le salaire ne sera pas le même selon l’importance de votre poste, le secteur et la taille de l’entreprise. C’est pour cela qu’une discussion doit être tenue avec le recruteur : la fameuse négociation !

Exercice de souplesse

N’abordez pas cette négociation comme un bras de fer où il vous faudra aller chercher le moindre euro, mais comme une simple discussion pour arriver à un accord. Le but étant la satisfaction des deux parties !

cookie monster négocier salaire

Diplomatie, argumentation, souplesse, écoute, tous ces outils seront de mise pour que le moment se passe tout naturellement. Rappelez-vous également qu’il s’agit d’un salaire de départ : vous pourrez obtenir des augmentations par la force de votre travail ! La patience sera donc une alliée précieuse dans votre parcours.

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*