Accueil > Gérer sa carrière > Candidature > Les fautes de ponctuation à exiler de vos lettres et CV !

Les fautes de ponctuation à exiler de vos lettres et CV !

Ecrire une lettre de motivation ou même un CV peut devenir un vrai cauchemar si l’on s’emmêle les pinceaux avec la ponctuation. Comment bien placer ces points ou ces guillemets ? Est-ce que je dois mettre un espace après un point ? Les correcteurs automatiques installés sur les logiciels de traitement de texte ne nous sauvent pas toujours la vie alors cette semaine, le blog L4M vous aide à y voir clair parmi toutes ces règles.

1 – En ce qui concerne les points qui achèvent une phrase, il n’y a pas d’espace entre le dernier mot et le point mais il y en a un entre celui-ci et le mot qui débute la phrase suivante. Les guillemets sont également séparés de la phrase qu’ils entourent par un espace tous les deux. Exemple : « Vive le blog L4M. Et les lecteurs ! ». En revanche, il n’y a aucun espace pour les parenthèses (comme ceci) ou pour les crochets [comme cela].

2 – Gare aux virgules ! Dans des expressions toutes faites, elles s’imposent parfois par elles-mêmes comme dans la phrase « Je vous prie, d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. », ou au tout début d’une lettre de motivation, « Madame, Monsieur, ». N’oubliez pas celle après « Monsieur » car votre phrase ne fait que débuter. Enfin, tout comme les points, placez un espace après une virgule mais aucun avant.

3 – Les points-virgules et les deux points ont en revanche besoin d’un espace avant et d’un espace après. Exemple : « Je lis un article de blog : quel plaisir ! ». Il en va de même pour les points d’exclamation et les points d’interrogation. Attention toutefois à ne pas abuser de ces ponctuations qui doivent rester occasionnelles tout comme les trois petits points « … ». Spécialistes du sous-entendu, ils ne sont pas spécialement les bienvenus dans une lettre de motivation. Préférez le point qui montre que vous savez ce que vous dites et que vous le dites bien !

burnout-istock-XSmall

4 – En ce qui concerne les CV, veillez à ce que tout votre document soit harmonieux. Si vous préférez les tirets pour lister vos qualités et que vous décidez de ne pas mettre de point à la fin de chaque (vous en avez le droit), faites attention à respecter cette règle pour tous les tirets que vous placerez. Le CV se doit d’être particulièrement soigné, relu et corrigé alors les fautes de ponctuation sont encore moins appréciées par les recruteurs sur ce type de document.

5 – Vous ne pouvez pas utiliser des parenthèses à l’intérieur d’une phrase déjà en parenthèse alors que faire dans un cas où elles semblent indispensables ? Privilégiez les crochets ou un tiret qui permet tout autant de distinguer une information précise d’une phrase. Par exemple : « (j’ai effectué ce stage pendant six mois – de janvier à juin – pour mon école) et le tour est joué !

6 – Il n’y a pas d’espace (ni avant, ni après), une barre verticale. Ecrivez cinéma/séries directement. Une autre règle toute simple mais que les plus matheux d’entre nous pourraient oublier : il n’y a pas d’espace non plus dans un code postal. Sur son CV, on écrit « 59600 » et non « 59 600 ». Enfin, on ne met pas de majuscules à un mois, que ce soit juillet ou décembre.

Quelques règles toutes simples mais qu’il convient de respecter à la lettre pour éviter les fautes ou les coquilles sur vos documents professionnels. A force de pratiquer, tout cela fera bien vite parti de vos habitudes. Si vous avez d’autres conseils de rédaction, n’hésitez pas à nous les partager en commentant cet article et à la semaine prochaine sur le blog L4M !

A propos de l'auteur