Accueil > Gérer sa carrière > Évolutions de carrière > Le travail à distance : le rêve d’un grand nombre de salariés

Le travail à distance : le rêve d’un grand nombre de salariés

Le télétravail, ou travail à distance, consiste à travailler hors des locaux de son employeur par l’intermédiaire des nouvelles technologies. Si ce « nouveau » mode du travail est aujourd’hui souvent envisagé et bien souvent rêvé par bon nombre de salariés, il n’échappe pas aux idées reçues. En voici quelques unes qui vous feront sourire, voire rire, mais sont-elles si éloignées que ça de la réalité ?

–          Le télétravail, lieu de villégiature (pyjama, horaires choisis…)

Grasse matinée, journée en pyjama, canapé… C’est une vision du télétravail mais dans tous les cas, que ce soit pour son propre compte ou pour celui d’une entreprise, le travail doit être fait, qu’importe les conditions. Si le télétravailleur veut se lever à 10h du matin, rester en pyjama toute la journée ou travailler tard le soir, aller courir à 11h ou encore se laver à midi, qui cela dérange ? L’essentiel est que le travail soit fait, et bien fait tant qu’à faire.

–          Le télétravail en mode homme/femme au foyer

C’est la fameuse « To do list » des tâches et ou corvées à faire pour la maison. Faire les courses, aller à la Poste, faire le ménage, la cuisine, le repassage, étendre le linge… « Moi je n’ai pas le temps, je travaille mais toi, tu es à la maison, tu as le temps de le faire non ? », « Non, moi aussi je travaille » nous répondra le/la télétravailleur(se).

–          Le télétravail,  c’est pas vraiment du travail si ?

« Non mais sérieusement tu fais quoi chez toi, tu ne travailles pas vraiment ? » En effet, à la maison, nombreuses sont les distractions qui peuvent venir perturber son travail. La télévision, l’ordinateur, le téléphone, le jardin, la piscine… Pour être efficace, le télétravailleur doit s’astreindre à une organisation et limiter au maximum ces distractions. Après, l’essentiel est que le travail soit fait. Cela peut éviter une forme de compétition malsaine au bureau pour être bien vu où l’on se livre parfois entre collègues au fameux concours de celui-qui-reste-le-plus-longtemps histoire de s’attirer les faveurs du management, lorsque l’on télétravaille, on est jugé sur ses résultats uniquement. Mine de rien, ça libère d’un certain nombre de comportements parasites qui visent à « être bien vu » davantage qu’à « faire du bon travail ».

le goût du travail à distance

–          Le télétravail c’est un peu le film Seul au monde avec Tom Hanks

Chez toi, tu travailles seul mais tu as quand même des collègues non ? Tu les connais ? Cette absence de vie sociale que permet le travail au bureau n’est pas trop pesante ? Ou comme Tom Hanks tu t’es inventé un ami imaginaire prénommé Wilson mais qui est en fait un ballon et à qui tu parles. Comme le « travailleur de bureau », le télétravailleur peut s’accorder des pauses, que ce soit pour le déjeuner ou en cours de journée. Aussi il peut donc s’organiser des rencontres, ou même en faire : entamer la discussion dans une file d’attente, au parc ou ailleurs. Et aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, on n’est jamais vraiment seul au monde…

–          Avec le télétravail, où est la frontière entre privée et professionnelle, entre travail et loisirs ?

C’est LA question du télétravailleur : comment réussir à mettre une frontière entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle, entre le son monde du travail et celui des loisirs ?Comme le travailleur de bureau qui organise sa journée de travail, sa semaine, le télétravailleur doit s’astreindre à une certaine discipline, à respecter une certaine organisation. Evidemment, ce dernier a la chance de pouvoir avoir plus de souplesse que son accolyte de bureau mais cette autodiscipline est primordiale dans la réussite de cette séparation. Et aujourd’hui, ce problème n’est plus du seul fait du télétravailleur mais également du travailleur de bureau qui peut accéder à ses données via les nouvelles technologies en dehors de son temps de travail.

 

Et vous, vous l’imaginez comment le télétravail ? Ça vous tente ?

 

A propos de l'auteur