Accueil > Gérer sa carrière > Évolutions de carrière > Ce qui se passe dans la tête d’un freelance : au revoir patron !

Ce qui se passe dans la tête d’un freelance : au revoir patron !

 

Peut-être avez-vous vu le dossier de la semaine concernant la création d’une micro-entreprise. Peut-être même que cela vous aura donné l’envie de sauter le pas. Autant avoir toutes les cartes en main pour être sûr qu’on a pris la bonne décision. Parce qu’une fois que vous vous serez promené dans le bureau de votre patron en slip avec un masque de poulet, il sera trop tard.

Sans plus attendre voici les 11 étapes par lesquelles tout créateur d’entreprise passe obligatoirement.

Étape 1 : La décision

Voilà quelque temps déjà que vous y pensez, que cette idée de création de votre propre affaire tourne dans votre esprit et peuple vos rêves (soyons poétiques). Bref, que ça vous intéresse. Il serait peut-être temps de vous lancer, non ?

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :
De grands projets se dessinent, de nouveaux horizons s’ouvrent à vous. Que de possibilités ! Ça va marcher, c’est sûr !
En réalité :
Rien n’est encore fait, bien sûr. Qu’attendez-vous ?

Étape 2 : La démission

Le moment fatidique. Même si avez averti votre patron de manière orale, il est l’heure de passer à la rédaction de votre courrier, qui officialisera votre décision. Eh oui, les voies de la bureaucratie sont impénétrables !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :

En réalité :

Étape 3 : Freedom !

Ah, le premier réveil, sans sonnerie du réveil justement ! Et non, ce n’est pas le week-end, vous êtes désormais « créateur d’entreprise ». La classe non ? Prenez le temps de vous faire un bon petit-déjeuner, apprenez à vivre à votre rythme.
Quand même, n’abusez pas de cette nouvelle liberté, mettez-vous quand même au travail. Rassurez-vous, on peut tout à fait équilibrer travail et moments de détente !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :


En réalité :

Vous pensiez que vous alliez vous la couler douce ? Grossière erreur !

Étape 4 : Le Projet

Celui qui va tout révolutionner, pour lequel les clients vont se bousculer. Vous allez devenir une star internationale avec ça ! Ou régionale, allez savoir. Ou locale, c’est toujours mieux que rien. Après tant de temps à l’avoir imaginé et théorisé, il est l’heure de le mettre en œuvre !
Vous n’avez encore rien fait à son sujet ? Ah… il serait peut-être temps de vous y mettre, non ?

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :


En réalité :

Afficher l'image d'origine

Étape 5 : L’univers merveilleux des formalités

Vous connaissez un peu le système français : des guichets, des bureaux et encore d’autres guichets. Et des files d’attente aussi. Fort heureusement, la création d’une micro-entreprise se fait rapidement et sur internet ! Bon, si vous décidez de vous développer et d’opter pour un autre statut, on ne peut plus rien pour vous !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :

En réalité :

Ne nous mentons pas, les voies de l’administration sont TOUJOURS impénétrables.

Étape 6 : L’installation

Première question : chez vous ou dans une pépinière d’entreprises ? Si vous décidez de vous installer à la maison, attention aux pièges ! Premièrement, saurez-vous être aussi productif que lorsque vous êtes dans un milieu dédié au travail ? Ensuite, ne risquez-vous pas d’être tenté de faire autre chose que de travailler ?
Autre question : avez-vous le matériel suffisant ? Un freelance est un professionnel qui doit penser à tout. Pensez en tant que chef d’entreprise et essayez de ne rien oublier !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :
« Quelle couleur pour mon bureau ? » « C’est classe d’avoir un mac, ça fait pro. » « Fleur ou cactus pour la déco ? »

En réalité :
Devis, factures, crédit, démarches administratives pour obtenir des aides financières et/ou des prêts… Quand il n’y en a plus, il y en a encore !

Étape 7 : Les premiers jours

Ce qui signifie aussi premiers pas dans votre nouvelle vie. Votre site web est prêt, vos réseaux sociaux actifs et votre liste de démarchage n’attend plus que de prendre la route avec vous. Ne reste plus qu’à vous créer un carnet de prospects, qui se convertiront en clients. On vous le souhaite en tout cas !
Si le succès n’est pas tout de suite au rendez-vous, ne vous inquiétez pas. Il faut un peu de temps pour que ceux que vous avez démarchés vous recontactent. Ou que vous les relanciez, mais on ne va pas vous apprendre votre métier non plus !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :

En réalité :

Étape 8 : Le premier client !

Enfin ! Le téléphone sonne, la boîte mail se remplit. Un client qui sollicite des renseignements, voire un devis ! Ne laissez pas l’affaire passer ! Prenez le temps d’étudier sa demande pour répondre à ce qu’il demande. Puis sortez votre plus belle plume numérique et offrez-lui la proposition qu’il ne pourra pas refuser.

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :

En réalité :

Afficher l'image d'origine
CON-CEN-TRA-TION et professionnalisme ! Même si le client est particulièrement lourd.

 

Étape 9 : Les factures

Vous êtes votre propre patron certes, mais il vous revient maintenant de gagner votre salaire. Et pour ça, vos clients doivent honorer leurs factures ! Surtout, gardez une trace de chaque contrat commercial pour réclamer votre dû en temps donné. Toute peine mérite salaire, dit le proverbe.

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :

En réalité :

Sinon, il est toujours possible de demander l’aide d’un comptable…

Étape 10 : La Reconnaissance

Nouveaux clients qui disent venir à vous sur recommandations de relations, félicitations sur un projet ardu que vous avez réalisé avec brio… On ne va pas se le cacher, ça fait toujours du bien. Et ça motive !

Ce qui se passe…

Dans la tête du freelance :


En réalité :

 

 

 

 

 

Étape 11 : Regrets vite compensés par l’exercice professionnel de sa passion

Alors oui. Un freelance doit tout faire par lui-même de A à Z. Plus de collaborateurs sur qui décharger quelques responsabilités. Un salaire fixe n’est pas assuré à la fin de chaque mois et les heures de travail sont (beaucoup) plus nombreuses.

Mais quand même, tous ces petits désagréments ont-ils vraiment de l’importance face au fait d’exercer votre passion ?

A propos de l'auteur