Accueil > Actualités > Vous ne verrez plus les heures sup’ comme avant !

Vous ne verrez plus les heures sup’ comme avant !

L’addiction au travail est souvent présentée comme un dérèglement, une dépendance destructrice qui nuirait gravement à l’équilibre fragile entre la vie professionnelle et la vie privée du salarié. Pour autant, le workaholisme est-il néfaste pour la santé ?

Absolument pas d’après Yehuda Baruch, enseignant-chercheur à la faculté de Rouen Business School. Le chercheur affirme en effet que le fait d’être accro à son job aurait des conséquences positives pour l’individu, mais aussi pour la société.

Ainsi, les workaholiques seraient en permanence stimulés par le goût du challenge et de la performance. L’employé accro au travail serait donc plus productif que ses collègues ? A l’heure actuelle, aucune étude n’est en mesure de le prouver. Néanmoins, un travailleur compulsif se distingue nettement par sa vigueur et son dévouement. De quoi plaire à n’importe quel patron en somme !

D’ailleurs, toujours d’après Yehuda Baruch, sur-travailler serait une source intarissable de récompenses : interaction sociale et esprit d’équipe, bien être et confiance en soi, motivation et satisfaction, efficacité et productivité, augmentation de salaire et parfois même promotion !

Et vous, êtes-vous accro?

 

A propos de l'auteur

Commentaire sur “Vous ne verrez plus les heures sup’ comme avant !

Les commentaires sont fermés.