Accueil > Actualités > Une semaine de BYOD

Une semaine de BYOD

Lundi matin : Votre employeur vous propose de tester le BYOD pendant une semaine et d’en faire un rapport. Voyant votre regard dubitatif, il vous explique que la tendance est au « Bring Your Own Device. » Vous acceptez, arborez un sourire sincère, et foncez dans votre bureau décoder votre nouvelle mission.

Lundi, donc

Une fois vos tâches quotidiennes achevées, vous recherchez quelques articles pour vous instruire sur cette fameuse « tendance ». En fait, il s’agit pour le salarié, d’apporter son propre matériel connecté : ordinateur portable, tablette, smartphone, vos outils personnels sont invités à rejoindre votre bureau et à prendre part à votre production. Séduit par l’idée, vous vous imaginez déjà le casque sur les oreilles, écoutant vos playlists en tapant des comptes-rendus de réunion.

Mardi 

Le réveil sonne et vous êtes enthousiasmé à l’idée qu’un peu de chez vous vous accompagne. Vous arrivez flamboyant sur votre lieu de travail avec vos derniers gadgets high-tech. Vos collègues vous regardent les yeux écarquillés. Le salarié à la pointe, c’est vous ! Vous arrivez dans votre bureau, installez tout votre matériel. Ordinateur, tablette, et le smartphone dans la poche de votre chemise. Votre fond d’écran galactique au milieu de ce grand bureau blanc que vous connaissez bien donne à ce lieu si particulier une dimension un peu hybride. Un mélange entre chez vous et le travail. En allant à une réunion, vous prenez le chemin habituel, les yeux rivés sur votre tablette. Vous vous rendez compte qu’il y a de nombreuses zones où le Wi-Fi ne passe pas. Mission avant de rentrer chez vous : parcourir la cartographie de l’entreprise et trouver un chemin qui vous permette d’avoir accès au réseau de façon ininterrompue.

Mercredi 

Vous avez dit adieu aux interfaces grises et quelque peu austères de la traditionnelle suite de logiciels fournie par votre employeur. Vous pouvez maintenant choisir vos propres programmes ou applis, intuitifs, design et colorés. Avoir vos repères et vos préférences vous permet de personnaliser l’environnement professionnel et ça vous donne envie de travailler. Le seul hic intervient quand un collègue vous demande de lui envoyer vos derniers documents : avez-vous pensé à la compatibilité ? En rentrant chez vous, confortablement assis dans votre canapé, vous surfez tranquillement sur votre tablette. Soudain, une alerte vous interpelle : un e-mail professionnel. Il est 22 heures, vous hésitez et répondez finalement à votre interlocuteur.

Jeudi 

Difficile de résister. Glissée subtilement entre une appli et une autre, l’appli de Candy Crush accroche votre regard. Une envie irrésistible de l’effleurer et de vous octroyer une pause vous envahit. Mais non. Vous devez faire un mini-rapport à votre employeur sur ces quelques jours passés à travailler avec votre matériel personnel. Et malgré cet appel du jeu, vous rédigez quelques pages dans lesquelles vous exposez les bénéfices de satisfaction et de productivité apportés par le BYOD. Vous remettez le dossier à votre patron. Convaincu par votre argumentaire, il décide de vous écouter et d’étendre le projet à toute la boîte.

Vendredi

Maintenant que tout l’immeuble est connecté au Wi-Fi de l’entreprise, la bande passante s’encombre inévitablement et votre précieux device, loin d’être la fusée qu’il est à votre domicile, devient un véritable veau. Votre itinéraire connecté n’a plus d’utilité, et en plus d’avoir une vitesse réduite à celle d’un bovin en pleine digestion, votre matériel est infecté par un virus.

Week end 

Une semaine de BYOD 2

Vos appareils sont dans votre salon, dans votre chambre, dans votre salle de bain. Vous ne les quittez plus depuis une semaine. Et vous avez envie de mettre un peu de distance entre vous. À vrai dire, avoir le nez sur votre travail à chaque fois que vous utilisez votre support ne vous aide pas à déconnecter réellement. Pour souffler, vous sortez faire une ballade. Vous respirez l’air frais et essayez de faire le point. Votre performance au travail a été incontestablement améliorée, mais la frontière entre travail et vie privée s’est vite floutée. Résolu à trouver une solution, vous pensez qu’une bonne organisation peut remédier à ce petit problème.

Et vous ? Utilisez-vous vos appareils personnels au travail ? Quelle expérience en tirez-vous ?

A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.