Accueil > Actualités > S.O.S fantômes : Comment éviter le « ghosting » en entreprise

S.O.S fantômes : Comment éviter le « ghosting » en entreprise

ghosting en entreprise

Un salarié disparaît. Maladie ? Accident ? Non, tout va bien. Il a simplement décidé de ne plus vous répondre. Et de ne plus se présenter au bureau ! Vous pensez qu’il s’agit du pitch d’un nouveau film de fiction ? Non, vous êtes bien dans la réalité et il s’agit du ghosting.

D’où vient le ghosting ?

Tout d’abord, un peu de vocabulaire. Le mot « ghosting  » vient de l’anglais « ghost « , fantôme. Jusque là, rien de bien compliqué. Il s’agit d’un terme inventé spécialement en 2016 pour décrire un phénomène lié à l’utilisation des sites de rencontre.

tinder image

La situation est simple : Vous avez un rendez-vous galant, tout se passe pour le mieux. Le courant passe bien, et puis… Plus rien. Vous pensiez revoir la personne, mais elle ne répond plus ni à vos appels, ni à vos SMS. Elle disparaît littéralement de vos radars, comme un fantôme. L’expression s’ancre dans la langue française puisqu’on peut aujourd’hui dire « ghoster » ou « se faire ghoster ».

Le ghosting professionnel : Une pratique à double sens

Alors, quel rapport avec le monde professionnel ? Pour le coup, il s’agit simplement de mettre un mot sur des pratiques qui existaient déjà auparavant. Qui n’a jamais eu un entretien d’embauche et soudain plus aucune nouvelle du recruteur ? « On vous rappellera ». Et en fait non.

Vous relancez par mail : toujours rien. Vous essayez d’appeler : la personne n’est jamais disponible. Bref, ghosting.

Et finalement, la pratique se retourne contre l’entreprise. D’une part déjà car l’image employeur en prend un sacré coup, mais d’autre part car des salariés peuvent aussi disparaître sans donner d’explications.

ghosting entreprise

De la même façon : « A demain ! » et en fait, non plus. Le salarié ne revient plus, et ne donne plus de nouvelles. A ce moment critique qui peut remettre en cause l’organisation des petites entreprises (plus que les grandes), l’employeur n’a malheureusement pas de solution à disposition. Un abandon de poste donnera lieu à une longue procédure de licenciement (pour cause réelle et sérieuse ou faute grave) … Et des indemnités pour le Casper de service ! (Et peut être une mauvaise réputation, encore faut-il que cela se sache…).

Peut-on éviter le ghosting en entreprise ?

Après explication du problème, essayons d’en venir aux solutions. Car malgré tout, le ghosting semble être avant tout un problème générationnel. Dans un article paru sur LinkedIn, les témoignages recueillis semblaient indiquer que les « ghosteurs » auraient pour point commun d’avoir moins de 35 ans.

Le moment où, dans la carrière professionnelle, une personne commence à avoir assez d’expérience pour être convoitée par d’autres entreprises, tout en ayant pas encore passé le seuil du profil « senior ». Et dans certains secteurs, ces profils s’arrachent ! Aussi, la reprise économique et les bons chiffres encouragent les embauches et donc la concurrence entre les entreprises pour avoir les bons candidats !

Malgré tout, cela n’explique pas le manque de délicatesse de la manœuvre, qui traduit sans doute un refus d’assumer ses responsabilités voire même un total manque de respect… Un individualisme trop exacerbé ? Peut-on (re)faire confiance à un « ghosteur » ? Des questions qui restent en suspens car peu de chiffres sont actuellement disponibles à ce propos…

C’est en partie pour cela que les nouveaux processus de recrutement permettent d’identifier le réel intérêt du candidat pour son poste mais aussi pour l’entreprise. Fédérer ses équipes et les fidéliser à sa marque devient capital pour réunir et garder ses talents.


A propos de l'auteur
Morgane
Morgane
Rédactrice, community manager, chargée de communication, recrutement... J'ai plusieurs casquettes chez L4M. Mais ne vous inquiétez pas pour moi ! Car heureusement, j'ai une tête à chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.