Accueil > Actualités > Lutter contre le « monday blues »

Lutter contre le « monday blues »

 

Chaque année compte son jour le plus déprimant, le 3e lundi de janvier. Pour 2016, c’était le 18. Bon, c’est d’abord un coup de pub de l’entreprise Sky travel. Mais cet « événement » est passé dans les habitudes communes et possède même sa page sur ce site, c’est dire.

Temps pourri, vacances qui nous manquent déjà, fatigue, week-end inoubliable… Les raisons de détester le lundi et de vouloir prolonger la position horizontale (ou fœtale, à vous de décider) sous la couette sont nombreuses. Mais il est temps de prendre le taureau par les cornes et d’apprendre à affronter cette dure épreuve.

Quelques astuces pour arriver le cœur léger le lundi au travail !

gif chat tiré
Si vous êtes comme ce chat le lundi matin, cet article est fait pour vous.

Ne pas/Moins travailler le lundi

Oui, ça tombe sous le sens. Non, ce n’est pas toujours possible. Mais avouez que c’est le meilleur moyen de ne pas être confronté au monday blues ! Vous pouvez poser des RTT le lundi, demander à partir plus tôt ou arriver un peu plus tard… le tout avec l’accord de votre patron bien entendu !

Se faire plaisir

Terminez le week-end en beauté en faisant quelque chose que vous aimez beaucoup. Ça peut être prendre un bain, manger quelque chose dont vous raffolez, regarder votre série préférée ou bien paresser sur le canapé, l’ordinateur sur les genoux.

Et si votre emploi du temps personnel vous le permet, recommencez le lundi soir ! Votre journée vous paraîtra tout de suite plus légère à l’idée de la soirée délicieuse qui vous attend…

M.Bean livre
Un bon livre sous la couette par exemple…

Ne garder que des choses faciles à faire

Peut-être connaissez-vous la loi du rangement qui dit qu’il faut d’abord placer les choses les plus lourdes et ensuite les plus légères. Il est temps de mettre à profit cette technique en tâchant de boucler les dossiers les plus pénibles en fin de semaine pour arriver au bureau l’esprit léger le lundi et commencer la semaine de manière plus light.

Tâcher de rester positif

Sans être un indécrottable optimiste, essayez de voir les choses du bon côté. Le lundi ne dure pas. Tout n’est qu’une question de volonté. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire de positif dans votre journée et ce que votre travail vous apporte de bénéfique. Bon d’accord. Ça tient plutôt du développement personnel, mais quand même, éviter une déprime hebdomadaire, ça peut être sympa, non ?

gif lampadaires
On a dit POSITIF !

Décider que lundi n’est qu’un jour comme les autres

C’est pas faux après tout. Sauf si votre emploi du temps est très cloisonné (si vous êtes dans l’enseignement par exemple), en quoi le lundi serait-il différent des autres jours de la semaine ? Autant se dire ça et aller travailler du bon pied !

Faire de sa passion son métier

Le moyen ULTIME d’aimer son travail, quel que soit le jour de la semaine. Bien entendu, il s’agit d’une entreprise de longue haleine qui n’est pas sans risques, mais ô combien gratifiante lorsque le projet se concrétise. Si vous voulez plus d’informations sur la question, je ne peux que vous conseiller ce dossier concocté par nos soins.

Quand je devine plein de livres emballés sous le sapin de Noël. 

Ce ne sont que quelques pistes sinon pour vous faire aimer le lundi, au moins pour le supporter. Peut-être même avez-vous vos propres solutions. Et si vous les partagiez avec nous en commentaires ?

A propos de l'auteur