Accueil > Actualités > Interviews > Interview de Denis JOREL – Directeur du CFA régional Nord de France

Interview de Denis JOREL – Directeur du CFA régional Nord de France

  • Le CFA Régional Nord de France est un organisme qui a été créé très récemment. Pouvez-vous nous présenter en quelques mots la vocation et le projet de ce CFA Régional ?

Né de la volonté politique des CCI Nord de France le CFA régional Nord de France a été créé  afin de mieux répondre à la demande croissante des entreprises de la région, pour la formation par alternance.

Le CFA régional Nord de France souhaite ainsi répondre aux besoins en compétences des entreprises du territoire en mettant l’apprenti(e) et l’entreprise au cœur de son projet dont l’ambition est de :

développer des diplômes ou des titres à finalité professionnelle en lien avec les entreprises et les branches professionnelles,
amplifier la dynamique d’excellence qui fait aujourd’hui référence : taux de réussite aux examens, insertion professionnelle des apprentis…
– proposer aux jeunes intégrant le CFA régional Nord de France de poursuivre des parcours de formation du CAP au Bac+5 sur l’ensemble du territoire régional.

BANDEAU SITE

  • Quels sont actuellement les établissements qui font partie de votre organisme ? Quel éventail de formations proposent-ils ? Pour quel(s) public(s) ?

Le CFA régional Nord de France propose des formations sur tout le territoire régional soit 18 sites de formation en partenariat avec les établissements : AGFCPS, CEPRECO, EGC, ARCPP (Pharmacie), Grand Hainaut Formation et SIADEP. Le CFA régional forme ainsi environ 2000 jeunes de 16 à 25 ans en recherche d’une orientation, d’une formation et d’un métier par an.

Le CFA régional propose 40 diplômes du CAP au Bac+5 dans les filières du :

– vente/commerce/marketing,
– gestion/administration/management,
– design/communication/merchandising,
– paramédical et santé,
– maintenance industriel et automatisme,
– logistique.

Le taux de réussite général aux examens en 2014 a été de 83% et le taux d’insertion professionnel de 86%.

  • Quels arguments utilisez-vous pour convaincre un jeune candidat d’intégrer une formation en apprentissage, plutôt qu’un cursus classique ?

Parce que les jeunes sont directement en immersion dans le monde de l’entreprise et confronter aux réalités professionnelles. Ils reçoivent ainsi dans l’entreprise une formation pratique qui vient compléter la formation théorique reçue au centre de formation. De plus ils apprennent à découvrir le monde de l’entreprise avec ses codes, ses valeurs…

L’apprentissage, c’est aussi un système d’alternance où les séquences en centre de formation se font en lien avec les exigences de l’entreprise accueillante. Dans ce schéma, la relation entre le formateur en CFA et le maître d’apprentissage en entreprise est une clé du succès de l’apprenti et de son insertion future dans le monde du travail.

Enfin, l’apprentissage, c’est enfin un enseignement complet qui privilégie l’acquisition des savoirs (matières générales permettant l’accès aux connaissances) et des savoir-faire (matières professionnelles permettant l’acquisition des compétences).

  • Comment, selon vous, peut-on favoriser la mise en relation entre les entreprises de la région et les potentiels candidats à l’apprentissage ?

Au sein du CFA régional, il y a différents outils qui permettent aux jeunes de rencontrer des entreprises, à savoir :

– lors des portes ouvertes du CFA : journée communes à tous les établissements : le 28 mars,
– pendant des opérations de type « jobs dating »,
– par l’utilisation de la « bourse de l’apprentissage » des CCI,
– par la participation des jeunes aux « mercredi de l’apprentissage ».

Pour toutes informations complémentaires : www.cfa-norddefrance.fr

A propos de l'auteur