Accueil > Actualités > Intégrer la communauté des travailleurs à vélo, ça vous tente ?

Intégrer la communauté des travailleurs à vélo, ça vous tente ?

On parle d’une communauté, cela peut effrayer mais il n’en est rien… Ici, c’est de vélo dont il est question et des nombreux avantages qui peuvent être tirés d’une utilisation optimale de ce moyen de locomotion. Pour aller au travail comme pour ses déplacements personnels, il est prouvé que faire du vélo rend les gens plus heureux et en meilleure santé…

En effet, se rendre au travail en vélo amène des bénéfices non négligeables sur la santé de l’usager, aussi bien au niveau physique que mental et même financier, comme le démontre une étude américaine. Cette pratique sportive se traduit directement sur la santé physique du roi de la bicyclette par une meilleure pression sanguine, un meilleur niveau d’insuline et de triglycérides et une diminution de 50% des risques d’attaques cardiaques (moyennant 3 heures de pratique par semaine).  Au-delà de ces bénéfices intra, c’est aussi à un niveau physique extra que cela va se ressentir, notamment en ce qui concerne la prévention de l’obésité et la gestion de son poids. Entre 215 et 300 calories sont brûlées en 30 minutes de vélo selon que l’on pèse 70 kilos ou une centaine. En moyenne, ce sont 6 kilos qui seront perdus lors de la 1ère année de déplacements à vélo, une véritable opportunité à saisir pour préparer la saison estivale…

Intégrer la communauté des travailleurs à vélo

Pour une approche plus mentale, l’utilisation de ce mode de déplacement amène un niveau de bien-être plus important, une plus grande confiance en soi ainsi qu’une meilleure tolérance au stress. Cela apporte un sentiment plus grand de liberté, de relaxation et d’excitation, 3 facteurs indispensables pour arriver apaisé, cool et détendu au boulot et commencer la journée de bonne humeur. Au cas où la journée serait difficile, dites- vous que le retour en vélo vous permettra de retrouver cette sensation d’apaisement et que vous passerez une bonne soirée. Enfin, faire du vélo permet de réduire la fatigue et de ressentir plus de facilités à s’endormir. Les cyclistes pensent également que leur santé est meilleure depuis qu’ils se rendent au travail en 2 roues non motorisés.

Travailleur à vélo

Enfin, sur le versant financier, il n’y a pas de meilleur plan que le vélo. 238€ sont dépensés annuellement pour le vélo contre plus de 6 185€ pour la voiture, un véritable gouffre financier !!

Face à tous ces avantages et ces chiffres, les calculs sont vite faits et le choix du mode de déplacement doit être celui de la logique… Et si tout cela ne suffisait pas à vous convaincre, les seuls arguments de la difficulté de trouver une place de parking, de subir et d’être toujours dépendant des embouteillages devraient finir de vous aider à prendre une décision…et pour ne rien négliger, c’est aussi un geste pour notre planète !!!

A propos de l'auteur

4 thoughts on “Intégrer la communauté des travailleurs à vélo, ça vous tente ?

  1. Certes que faire du vélo peut améliorer l’état de santé mais je ne crois pas que cela ne soit pas fatiguant comme vous l’affirmez!

  2. quand on sait que le vélo est bénéfique pour la santé comme vous le précisez, mais aussi permet de faire des économies, j’ai moi même décidé que pour les trajets inférieurs a 6 km, j’enfourche mon vélo de ville car celui ci est beaucoup plus confortable pour le milieu urbain ! et ce qui est vrai dans votre article est que le retour du boulot en vélo, lorsque la journée a été forte en stress, permet d’évacuer : l’humeur change durant le trajet et la bonne humeur ainsi que ce moment de liberté m’envahit et donc me permet de rentrer chez moi serein !

  3. Bonjour Julie et merci pour votre commentaire. Certes la pratique physique peut être fatiguante, mais nous ne sommes non plus dans les plus beaux cols français du Tour de France ou dans une étape de contre-la-montre :-). Et dans notre belle région nordiste, le terrain est tout de même plutôt plat. Aussi, libre au « cycliste » de rouler à l’allure qu’il souhaite pour ne pas non plus arriver dans un état de fatigue trop important.

  4. Pour ma part je vais travailler à vélo depuis cet année, et j’y trouve un réel plaisir. Plus besoin de payer un abonnement, plus besoin de subir les grèves à répétitions. Et surtout la vitesse et la liberté que ça offre. Seuls bémols : la pluie et je ne peux plus lire les journaux gratuits.

Les commentaires sont fermés.