Accueil > Actualités > Cinq patrons que vous risquez de croiser

Cinq patrons que vous risquez de croiser

Ah les patrons … Les chefs, les « boss », tout autant de surnoms qui ne cachent en réalité rien de plus qu’un supérieur hiérarchique. Et s’il faut bien sûr ne pas faire de généralités, il y a toutefois certains types de patrons qui se dégagent et reviennent plus souvent que les autres. Essayons de dresser les portraits de quelques-uns de ces personnages que vous risquez sûrement de rencontrer un jour au beau milieu de la jungle du travail.

Le patron invisible

Pour commencer en douceur, vous avez au contraire peu de chances de le croiser pour la simple et bonne raison qu’il n’est jamais là. Mythe pour certains, légende urbaine pour d’autres, c’est le chef qui est toujours en déplacement à l’extérieur, qui est ailleurs, qui nous échappe ou qui « vient tout juste de partir » alors que tout le monde arrive. Et si tout ceci n’était qu’illusion et qu’il n’existait pas ? Ou peut-être se cache-t-il en réalité parmi ses employés pour être au plus près d’eux … Mystère, alors restez sur vos gardes !

Le patron pote

Tout est dit : c’est votre ami, le patron avec qui vous pouvez échanger de bonnes blagues, avec qui tout est toujours fait dans la joie et la bonne humeur. C’est généralement le préféré d’entre nous et lorsque l’on tombe sur un chef comme celui-ci, on se sent tout de suite bien plus rassuré. Prenez garde cependant aux différents qui peuvent naître parfois dans une relation car si l’entente peut être parfaite, une fois brisée, il sera dur de recoller les morceaux. Et lorsqu’en plus, la personne avec qui vous êtes brouillé est votre supérieur, gare à vous !

Un-nouveau-concours-ouvert-aux-jeunes-entrepreneurs

Le patron vantard

C’est le monsieur « je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde » par excellence. Il est le patron et justement, il le sait et le montre ! Peut-être un peu trop d’ailleurs car aucun autre que lui ne peut proposer quelque chose. Je ressens déjà certains d’entre vous se remémorer de mauvais souvenirs avec un patron comme celui-ci, grincer des dents ou serrer les poings, mais ne vous inquiétez pas et relativisez. Après tout, laissez-le dire puisqu’il est si malin. Votre meilleure arme contre lui restera le sourire. Une fois la porte du bureau fermée, vous redevenez votre propre patron. Allez, un petit effort et après tout, il n’est peut-être pas aussi méchant…

Le patron qui fait peur

Assez proche du précédent, il y a le chef qui en impose. Que ce soit par le physique ou par la mentalité, il en fait frémir plus d’un et face à lui, nous savons très bien qui est le boss ! Et il n’y a aucun problème avec ça ! Il n’y a pas que du mauvais cependant, il vous laisse vous exprimer sans souci, contribuer pleinement et il n’a pas l’impression d’en savoir plus que les autres mais il a ce petit « on ne sait quoi » qui impose le respect comme la crainte. Par contre, l’humour n’est pas spécialement son fort et une petite blague racontée pourrait vite vous mettre mal à l’aise mais bon, on lui pardonnera tout de même cette faiblesse.

Le patron solitaire

De son côté, on ne peut pas dire que le charisme soit son fort. Bien au contraire, il est le chef certes mais il aurait préféré que ça ne soit pas le cas. Pas très à l’aise avec les gens et encore moins en ce qui concerne le fait de donner des ordres ou de diriger, il reste enfermé à double tour dans son bureau, préfère user du téléphone et délègue énormément. On se demande bien souvent comment il en est arrivé à ce poste vu son attitude mais cela restera un grand mystère, comme le mythe du patron invisible. Décidément, il y en a bien des légendes dans le monde du travail !

Il est évident que cette liste est à prendre avec légèreté, chaque patron étant différent et d’autres regroupant un peu de toutes ces caractéristiques. N’hésitez pas à nous faire part de vos anecdotes concernant vos chefs, à nous révéler qui serait pour vous votre type de patron favori et si vous en êtes un, dans quel profil vous vous retrouvez le plus en commentant cet article !

A propos de l'auteur