Accueil > Actualités > Adrien Boudelle, 27 ans, conseiller clientèle, entré chez Monabanq en mai 2017

Adrien Boudelle, 27 ans, conseiller clientèle, entré chez Monabanq en mai 2017

Comment avez-vous été recruté par Monabanq ?

J’ai eu l’occasion de participer à une soirée Plug&Work dans un lieu insolite où il y avait beaucoup d’entreprises qui représentaient des secteurs différents. Mon premier contact avec Monabanq s’est donc déroulé dans un cadre atypique où l’ambiance était détendue, loin d’un entretien d’embauche classique.

Lors de cette soirée, on m’a tout de suite présenté  le poste de conseiller clientèle et les perspectives d’évolution au sein de Monabanq mais aussi dans le groupe Crédit Mutuel CM 11. J’ai tout de suite senti des personnes humaines au niveau du recrutement.

Ce premier contact s’est noué juste par une discussion, sans lettre de motivation. Je pensais que je n’avais pas le profil pour travailler dans la banque en ligne. Mais les recruteurs et mes responsables m’ont laissé ma chance. C’était comme un contrat moral entre nous : ils me recrutent, et à moi de faire mes preuves.

Quel était votre parcours avant de travailler dans une banque en ligne ?

A la base, mon profil ne correspond pas à celui d’une personne qui avait fait des études pour travailler en banque traditionnelle ou en ligne. J’avais une formation en BTS Vente et production touristique et je travaillais dans une agence de voyage depuis cinq ans en CDI.

J’étais attiré par la banque mais je n’avais pas trouvé d’opportunité à saisir. Jamais je ne m’étais imaginé pouvoir travailler dans une banque en ligne car je ne pensais pas avoir le profil. Chez Monabanq, on m’a laissé ma chance, et le côté humain, que j’avais perçu lors de notre premier contact, s’est confirmé par la suite lors de mon entretien au siège de la banque en ligne.

J’ai quitté mon CDI pour venir chez Monabanq. C’était un pari et je ne le regrette pas. En un an, j’ai eu des formations et acquis beaucoup de connaissances qui m’ont permis d’atteindre mes objectifs.

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

L’étape suivante est de décrocher des formations diplômantes. C’est possible tout en continuant à travailler chez Monabanq. A terme, je souhaite pouvoir évoluer dans la banque ou bien même au sein du groupe. C’est possible car d’autres l’ont fait avant moi. Je sais qu’il existe des perspectives de mobilité interne.

Quel est votre travail au quotidien, qu’aimez-vous le plus ?

Je suis conseiller clientèle. J’accompagne, au quotidien, les clients dans leurs usages et la gestion de leur argent. J’aime mon métier car au quotidien, chaque appel est différent. Je peux aussi bien répondre à des demandes basiques qu’à des points plus précis qui sortent de l’ordinaire.

Ce n’est pas parce que nous travaillons dans une banque en ligne que nous n’avons pas de proximité avec le client. J’aime cette relation humaine au téléphone. J’ai l’impression d’être utile au client et pour certains, de leur faciliter la vie grâce aux usages que nous proposons.

Je me souviens d’un cas précis, par exemple, où un client s’était fait pirater sa carte bleue alors qu’il était à l’étranger. Il était quasiment 21 heures, et j’ai réussi à lui trouver une solution pour lui permettre tout de même de pouvoir retirer de l’argent de l’endroit où il se trouvait.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.