Ces inventions que l’on pensait créées par des hommes… mais non !

Il paraît que ce sont les hommes qui ont tout inventé. Que les femmes n’ont été que des observatrices dans l’Histoire. Parfois, on pourrait croire que c’est vrai. Et pourtant… Il existe des inventions que l’on pense totalement masculines qui ont en fait été créées par des femmes !

Vous voulez quelques exemples ? Il suffit de demander !

Le Kevlar

Evolution du gilet pare-balles

Avant-après… il a bien changé !

Le poly-para phénylène téréphtalamide (à vos souhaits) est la matière qui constitue essentiellement les gilets pare-balles. Pas très féminin comme objet, vous en conviendrez. Et pourtant, la matière a été découverte par une femme, Stephanie Kwolek en 1965 et brevetée en 1971.

Stephanie Kwolek

Madame Kwolek et SA molécule qui entre dans la composition du Kevlar.

C’est qu’il y en a eu, des vies de sauvées grâce à cette découverte depuis son utilisation dans les gilets pare-balles. Et c’est toujours plus efficace et léger que les affreux plastrons métalliques portés jusqu’à la fin de la Première Guerre Mondiale.

Merci Madame Kwolek !

Le premier ordinateur

1er ordinateur EVER

On est très loin du dernier I Mac hein ?

On a tous en tête la vision de scientifiques, tous masculins évidemment (nous sommes dans les années 40), œuvrant près d’un ordinateur qui occupe toute une pièce. Une machine de la taille d’un éléphant, mais avec la capacité mémorielle d’un poisson rouge. Il ne ferait même pas tourner Candy Crush !
Devinez quoi, une femme se cache derrière cette immense avancée technologique.

Grace Hooper

Madame Hooper, mathématicienne et informaticienne de son état.

Grace Hooper a fortement contribué à cette invention permettant (à l’origine) aux chercheurs de se transmettre rapidement des informations d’un bout à l’autre du pays. C’était en 1944, l’une des premières programmatrices, a participé à la création du Harvard Mark 1, le premier ordinateur. Comme quoi l’informatique n’est pas qu’une affaire masculine, bien au contraire…

Le Monopoly

Dispute

Quelques minutes après le début d’une partie de Monopoly.

Le jeu tel qu’on le connaît aujourd’hui et qui est la cause de bien des drames familiaux (avec Mario Kart) a bien été diffusé par les frères Parker. Pourtant, ce n’est pas la première version du concept !

Elizabeth Magie

Madame Magie

Aux origines était The Landlord’s Game, un jeu inventé par Elizabeth Magie en 1904 dans lequel la créatrice entendait dénoncer les conséquences de l’accaparement des terres : comment les propriétaires s’enrichissaient et les locataires s’appauvrissaient. Tout un programme et parfois encore d’actualité.

La structure de l’ADN

Afficher l'image d'origine

L’élément constitutif de l’être vivant par excellence. L’ADN a une forme vraiment particulière, en forme de double hélice. Vous me voyez venir ? Cette structure si particulière a été découverte par Rosalind Franklin ! C’était en 1953.

Rosalind Franklin

Rosalind Franklin, oubliée de l’Histoire de la médecine.

Malheureusement, son décès prématuré l’empêchera de recevoir le Prix Nobel de médecine qui ne peut être décerné à titre posthume. Sa participation à cette découverte fut oubliée jusqu’à un documentaire réalisé par Gary Glassman. Celui-ci a rétabli la vérité à propos de cette découverte et du rôle de Rosalind Franklin dans celle-ci. La vérité est enfin rétablie.

La maison chauffée à l’énergie solaire

1ere maison chauffée énergie solaire

Non, l’image n’a pas été vieillie artificiellement.

Sujet malheureusement d’actualité à l’heure de la sauvegarde capitale de la planète. Et pourtant, la création de cette maison ne date pas de l’an dernier par de jeunes entrepreneurs branchés à l’occasion de la COP 21, mais de 1948. Imaginez un peu le progrès à l’époque ! Vous vous en doutez, cette demeure est l’œuvre de deux femmes, Maria Telkes et Eleanor Raymond.

Bonus

J.K. Rowling

Afficher l'image d'origine

Loin de moi l’idée de vous prendre des ignorants, je suis parfaitement consciente que la plupart d’entre vous savent que cet auteur est une femme. Mais à la sortie du premier tome d’Harry Potter, ce n’était pas aussi clair. Les deux lettres du prénom peuvent cacher aussi bien un homme qu’une femme. C’est en fait l’éditeur qui a demandé le rajout d’une lettre, pensant qu’un nom d’auteur féminin allait moins bien se vendre que celui d’un homme. Madame Rowling a donc du emprunter la première lettre du prénom de sa grand-mère pour satisfaire à cette exigence.

 

Non messieurs, vous n’avez pas tout inventé. Les femmes ont joué un rôle important dans certaines découvertes fondamentales et réalisations innovantes. La journée internationale des droits des femmes qui s’est déroulée avant-hier, a été pour nous l’occasion de conjuguer aussi le génie au féminin.

Ce contenu a été publié dans Inclassable, Insolite, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.