Le vrai visage des métiers de bureau

Dans l’épisode précédent, nous avons montré à la face du monde le vrai visage des métiers du web, histoire de rétablir une certaine véracité à leur égard. Pour ne pas rendre jalouses les autres branches professionnelles, il est l’heure de se pencher sur ces personnes incontournables dans (presque) chaque entreprise.

Entre lieux communs et réalité du terrain, c’est parti pour une plongée dans le monde de l’entreprise !

L’hôtesse d’accueil

Cliché : Elle est là, à papoter ou à jouer à Candy Crush alors que vous attendez depuis dix minutes sans oser la déranger. Et lorsqu’un raclement de gorge vous échappe « malencontreusement », elle lève sur vous un regard suintant de mépris pour ensuite décrocher son téléphone et passer le coup de fil qui signalera votre présence.

accueil pas sympa

Ou bien elle fait semblant de ne pas vous avoir vu.

Réalité : Elle est souvent au téléphone. Ou bien, elle gère plusieurs missions à la fois. Bref, elle ne passe pas son temps à se refaire les ongles ou à meubler son ennui avec des petits jeux à l’intérêt tout relatif.

Le comptable

Cliché : Une personne dont la profession ne transpire pas le fun, c’est sûr. Et le comptable est à l’image de son métier : gris, poussiéreux et réfractaire aux nouvelles technologies. Déjà qu’il a eu du mal à remplacer son bon vieux boulier par une calculatrice… Faut pas trop lui en demander pour l’ordinateur !

Réalité : L’expert peut être jeune et branché. L’informatique n’a aucun secret pour lui, surtout le tableur, démoniaque membre de la suite Office que seuls quelques initiés au dernier degré savent utiliser. Et ça, ça ne compte pas pour rien.

Et puis, ils sont à la pointe de l’actualité pour tout ce qui concerne la législation fiscale et comptable ! Et si vous êtes sage, il pourra vous enseigner les arcanes de l’évasion fiscale. Ou pas. C’est un gros cliché.

homer ne comprend rien

Un métier où il faut s’accrocher.

Le responsable du stock

Cliché : Il est un véritable Cerbère incorruptible à qui rien n’échappe et connaît par cœur la manne dont il a la charge. Lorsque vous entrez dans son bureau, vous avez l’impression de pénétrer sur le territoire d’une créature qui ne vous laissera rien passer. En effet, son regard perçant se fixe sur vous sitôt passé la porte et surveille le moindre de vos gestes. Et n’espérez pas chaparder une boîte de crayons quand il ne regarde pas. Il a les yeux dans le dos et des réflexes de boxeur en plein combat.

Watching you

Ne vous imaginez pas qu’il vous laissera passer quoi que ce soit.

Réalité : S’il est dans l’entreprise depuis plusieurs années, le responsable des stocks connaîtra ceux-ci à la perfection et veillera sans cesse à maintenir un niveau d’approvisionnement correct. C’est qu’il connaît les petites habitudes de tout le monde, à force !

Le chargé des ressources humaines

Cliché : C’est lui qui possède le pouvoir de recruter ou de licencier n’importe qui pour une entreprise ou un groupe. La légende veut que l’on ne se rende que deux fois dans son bureau. Lors de l’entretien d’embauche et lors d’un licenciement. Un peu flippant, non ?

Réalité : En aucun cas le responsable des ressources humaines n’est tout puissant quant au destin des salariés de l’entreprise. Mais c’est tout de même lui qui gère l’ensemble des missions administratives concernant les salariés, les contacts avec les syndicats et qui recrute les nouveaux venus dans la société. Mais de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités, dit le super-héros.

Le commercial

Cliché : Personne ne sait jamais exactement où il est. Toujours sur les routes, il use de son pouvoir légendaire de persuasion pour vendre ses produits à ses clients. Quitte à glisser un pied en bronze (un faux bien entendu, il a besoin du sien pour conduire) dans l’entrebâillement d’une porte.

À peine revenu au bureau (mais est-ce vraiment son bureau ?), le voilà plongé dans ses démarchages téléphoniques pour accroître son porte-feuille clients. Car le commercial a les dents longues et l’esprit de compétition. N’essayez pas de vous mettre entre lui et son but ! C’est un prédateur qui mettra tout en œuvre pour parvenir à ses fins.

Réalité : Oui, le commercial a le goût du challenge. Oui, il doit passer beaucoup de temps à rencontrer, relancer et démarcher ses clients. Mais de là à affirmer qu’il est un prédateur, il y a un monde !

Par contre, sa voiture peut parfois vraiment être considérée comme son second bureau !

commercial content

Quand le commercial sort d’un rendez-vous avec un gros contrat signé

Le juriste

Cliché : Il est très à cheval sur la moindre question sur laquelle peut intervenir une quelconque législation. Jusqu’à la durée de l’utilisation d’un micro-ondes par une seule personne. C’est d’ailleurs lui qui a insisté pour que soit affiché cette obscure circulaire concernant la limitation des smartphones dans les communs du lieu de travail…

Réalité : Généralement, son travail s’arrête à son domaine de prédilection dans lequel son travail est réalisé à la perfection. Et rares sont les juristes spécialisés dans la réglementation des espaces de repas ou de détente en entreprise.

La secrétaire

Cliché : Son petit monde professionnel tourne autour de son patron. Ses rendez-vous, l’avancement du nettoyage à sec de son costume, son planning ou encore les réparations de sa voiture. Elle connaît toute la vie de son employeur qu’elle adule. À croire qu’elle fait plus que travailler avec lui… hé oui, on est dans un cliché ! Enfin, elle est l’ultime barrière entre lui et les importuns qui prétendent le déranger dans ses missions sacrées. Les malotrus.

Réalité : La secrétaire s’occupe de l’intendance de l’activité professionnelle de son patron. Et uniquement de celle-ci.

~ Bonus ~

Le patron

Cliché : Il est tout-puissant. Dans son entreprise, sa parole est d’or et surtout, vaut loi. Il aspire à être craint par ses subordonnés qui doivent s’écarter de son passage et ne croisent jamais son regard. Il peut licencier quelqu’un d’un claquement de doigt et engager quelqu’un d’autre tout aussi vite. Une rumeur prétend même qu’il pourrait soutenir l’entreprise par la seule force de sa volonté.

c'est moi le patron

Le statut de patron confère aussi un certain charisme.

Réalité : Oui mais… non en fait. Certes il dispose de pouvoirs et de libertés que vous ne possédez pas. Mais il n’est pas là pour vous inspirer la crainte et vous écraser de sa suprématie.

Le stagiaire

Cliché : L’entreprise n’a aucun secret pour lui. Surtout la photocopieuse et la machine à café. Ainsi que les goûts de chacun des employés de la boîte. Grâce à lui, ces vieux dossiers, qui traînaient dans la salle des archives depuis des années ont été reclassés. Et jamais la moquette et les vitres n’ont été aussi propres ni le ficus de l’entrée aussi en forme.

Des missions « professionnellement enrichissantes » ? Il faut être en CDI pour ça voyons !

Réalité : Si ce genre de situation arrive, le stagiaire peut aussi être affecté à des missions en lien avec sa formation. Quand la conjonction planétaire est dans son alignement parfait bien sûr…

chat ordinateur

Souvenez-vous qu’un stagiaire a parfois tout à apprendre. Soyez gentil.

Plus sérieusement, le stagiaire, s’il peut accomplir des missions « secondaires », s’occupe aussi de tâches vraiment riches en expérience.

Peut-être côtoyez-vous quotidiennement ces personnes. Peut-être même êtes-vous l’un(e) d’elles. Si c’est le cas, sont-ce vraiment des clichés ?

Ce contenu a été publié dans Insolite, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.