Kit de survie pour une réunion sans ennui

La réunion, cette étape incontournable de la vie professionnelle. Si elle dure parfois quelques minutes, il arrive qu’elle s’étende sur une ou plusieurs heures. Et la plupart du temps, on s’ennuie en écoutant des discours ânonnés sur un ton soporifique. Vous vous ennuyez tellement que vous sentez vos cheveux pousser.
Et bien sûr, vous n’avez pas avec vous cette excroissance technologique devenue si vitale. Mais avouons-le, jouer à Candy Crush alors que l’expert comptable s’échine à expliquer qu’il est capital d’économiser sur les achats de trombone, ça ne le fait pas. Alors, il faut vous en passer. Du téléphone, pas du comptable. Faites-moi confiance, c’est tout à fait possible.

Comment éviter l’ennui en réunion sans smartphone !

Organiser le reste de sa journée

De toute manière, vos pensées vont vite commencer à vagabonder si vous ne faites rien d’autre qu’écouter. Alors autant que ce temps non utilisé soit productif. Et si vous mangiez indien ce soir ? Liste de courses, planning du reste de la semaine… Voilà de quoi vous occuper au moins un peu ! Pour compléter le tout, notez donc toutes les idées lumineuses qui vous passeront par la tête sur une page de votre bloc-notes c’est profitable, discret et vous aurez l’air bien consciencieux. Tout bénef’ !

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Personne ne vous interpelle, que vous pouvez effectivement – et discrètement – noter ce que vous planifiez. On fait trop souvent confiance à sa mémoire pour ne pas oublier ce genre de choses. Et pourtant, on ne devrait pas.

~

Communiquer secrètement avec un(e) collègue

Petit retour en enfance. Vous souvenez-vous de ces petits mots échangés avec votre meilleur(e) ami(e) de l’époque pour vous moquer du professeur, de parler de votre amoureux ou de vos derniers jouets ? Je suis sûre que oui. Pourquoi ne pas employer ces techniques ancestrales (certainement restées dans votre esprit), pour communiquer avec d’autres collègues coincés comme vous dans le purgatoire de cette réunion ?
On espère juste que vos sujets de discussion seront un peu plus évolués que ceux de votre tendre enfance. Et que la table n’est pas transparente. Dur dans ce cas de faire passer de petits mots.

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Votre patron est captivé par l’orateur et ne songera même pas à employer l’une de ces techniques de distraction. Remarquez, il a le droit d’avoir son smartphone « pour raisons professionnelles », lui.

~

Inventer une vie à certain d’entre eux

Si votre patron possède un œil de lynx (ou d’aigle, comme vous voulez) et que l’échange de petits mots sous la table est impossible, mieux vaut y renoncer sous peine de vous prendre une remarque et de vous couvrir de honte en public. De toute manière, c’est so hasbeen.
Vous voilà revenu(e) au point de départ. Parfois, il arrive que vous ne connaissiez pas bien vos collaborateurs. Peut-être cachent-ils de petits secrets. Et comme votre esprit vagabonde… Peut-être que la secrétaire possède dix-huit chats, que la stagiaire est en réalité guitariste de hard rock ou que votre boss…
Je ne dirai rien de plus et laisse fonctionner votre imagination.

Charles Dance

Bon allez je vous donne un petit point de départ.

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Vous savez contrôler vos émotions faciales à la manière d’un joueur de poker. On parle d’ailleurs de « poker face », ce n’est pas pour rien !

~

La fabuleuse aventure des dalles du plafond

Alors que l’orateur débite une énième ânerie, vous levez les yeux au plafond d’énervement. Votre regard s’égare alors sur les dalles du plafond. Et là, moult activités s’offrent à vous : imaginer ce qui peut bien se cacher derrière elles, compter le nombre de trous qui percent chacune d’entre elles. Voyez le bon côté des choses, cela développe à la fois vos capacités en calcul mental et votre imagination. Quand on sait que cette dernière peut faire des merveilles en situation professionnelle, ne serait-ce que pour se sortir de situations délicates. Qui sait, cela vous arrivera peut-être un jour, et vous sauverez un gros projet du naufrage grâce à elle !
Alors la prochaine fois que l’on vous surprend à rêvasser, répondez simplement que vous vous entraîner à devenir un héros. Ça impressionnera à coup sûr !*

*Résultats non garantis. Efficience en fonction du degré d’aplomb et de charisme de l’utilisateur.

 

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Votre plafond est effectivement construit avec ces fameuses dalles de plâtre, de plastique ou de toute autre matière plus ou moins naturelle. S’il s’agit de béton uni, on vous souhaite bon courage.

~

Jouer au technicien

Qui dit réunion en bonne et due forme dit ordinateur, power point et rétroprojecteur. Et le cortège de problèmes de connexion et de bugs qui vient avec. Une ancienne légende raconte qu’une fois, une réunion s’est déroulée sans aucun souci technique. Mais entre le mythe et la réalité, il y a souvent un monde. Et puis, l’orateur aura forcément un Mac, mais pas la connectique idoine.
Quel rapport avec l’ennui, me direz-vous ?
Eh bien, vous placer comme le Mac Gyver de la technique au bureau vous donnera à la fois l’occasion de passer le temps et de vous faire grandement apprécier de vos collègues et supérieurs ! Et ça, ça fait plaisir.

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Vous possédez effectivement des compétences techniques et informatiques. Sinon, vous risquez une bonne honte auprès de toutes les personnes présentes. Et indirectement de toute votre entreprise, car la rumeur va vite. Pour le prestige, on repassera.

~

Multiplier les pauses

Cette pause qui aère l’esprit et vous permet de reprendre le travail frais et dispo. Mettez en avant les bienfaits de ce break pour toute l’équipe, en veillant toutefois à ne pas interrompre trop brutalement l’exposé. Même si celui-ci est peu intéressant, ce n’est pas très gentil.
Avant la réunion, mettez-vous d’accord avec vos collègues pour savoir qui suggérera telle ou telle pause. Pas question de porter sur vos épaules – aussi solides soient-elles – la responsabilité d’être le « relou » de service.

Petite pause

« Et on faisait une petite pause ? »

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Vous vous êtes effectivement mis d’accord avec vos collègues via un pacte de sang ou un « croix de bois, croix de fer ». Impossible qu’ils se rétractent avec ça !

~

La fenêtre

L’occasion parfaite pour se distraire. La forme des nuages, la tête des gens qui passent dans la rue (ou le bâtiment en face), les pigeons qui vous dévisagent d’un air perplexe (c’est du moins l’impression qu’ils donnent)… Nombreuses sont les possibilités avec une fenêtre, pourvu que le sujet de la réunion soit suffisamment inintéressant pour cela.
Parce que bon. Ce n’est quand même pas le comble du fun non plus.

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Vous disposez bien d’une fenêtre dans votre salle de réunion et que vous ne lui tournez pas le dos. Fâcheux dans le cas contraire.

~

Contredire le collègue que vous détestez tant

Arrogant, fouineur, lèche-bottes, je-sais-tout… Vous pourriez trouver encore d’autres noms d’oiseaux peu sympathiques à son égard. Et là, il continue à se mettre en avant, lui et son travail. Qu’est-ce qu’il vous énerve ! En plus, il débite bêtise sur bêtise. Il est l’heure de le remettre à a place.

Deux solutions s’offrent à vous :

  • Bouillir intérieurement en réfutant dans votre tête chacun de ses arguments,
    Risque d’ulcère élevé à la longue.
  • Exposer le plus calmement possible pourquoi ce qu’il dit est totalement faux et qu’il vaudrait mieux pour sa crédibilité qu’il se taise.
    Attention, cette solution nécessite un contrôle mental total.
pas content

Quelle solution a-t-elle choisie, pour quel résultat ?

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Vos propos restent cohérents et que vous savez vraiment de quoi vous parlez. Dans le cas contraire, vous serez dans le même cas de figure que le pseudo-technicien.

~

Et si cette fois, vous écoutiez ?

Pour le dernier conseil, on se lâche. Saviez-vous que l’orateur n’est pas payé que pour parler dans le vide pendant que vous bayez aux corneilles ? Il se peut que ce qu’il est en train de dire vous concerne directement. Et si vous écoutiez ?
On pourrait même aller plus loin dans la folie : envisager votre participation constructive à la réunion. Pour apporter votre pierre à l’édifice, apporter un point de vue constructif et surtout, ne pas vous ennuyer. Vous ne l’aviez pas vu venir ce conseil, n’est-ce pas ?

Astier say yes

Enfin vous pouvez toujours essayer de faire « semblant » de vous intéresser à ce qui se raconte.

Attention, cette technique ne fonctionne que si…

Votre point de vue a un rapport avec le sujet de la réunion. Si ça semble aller de soi, mieux vaut prendre vos précautions et vous assurer que ce que vous aurez à dire a bien un lien avec la réunion.

Peut-être avez-vous vos propres techniques infaillibles pour ne pas voir passer le temps en réunion. Si c’est le cas, pourquoi ne pas nous en faire part en commentaires ?

Ce contenu a été publié dans Actualités, Management, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.