Draguer efficacement au travail : quelques pistes à suivre

La Saint-Valentin approche à grands coups d’ailes. Un parfum léger d’attirance flotte dans l’open space. Peut-être est-il temps de vous rapprocher de la personne que vous avez en vue. Que vous ayez eu le coup de foudre pour l’un(e) de vos collègues, c’est une chose. Mais hors de question de foncer sans un minimum de préparation.

En exclusivité, quelques conseils pour draguer subtilement au travail.*

*Résultats non garantis si votre collègue n’éprouve pas le même sentiment que vous.

Tâter le terrain (au sens figuré!), se renseigner

Vos collègues commerciaux vous parleraient d’une étude de marché approfondie avant une tentative de conversion de prospect. Si ça vous parle plus, vous pouvez garder cette comparaison peu poétique dans votre esprit. L’idée est de vous renseigner sur l’élu(e) de votre cœur afin d’en connaître plus sur lui/elle. Ses goûts personnels, ce qu’il/elle aime faire sur son temps libre. Nous vivons entourés de technologie, autant qu’elle serve pour un cas primordial comme celui-ci. Et si vous y êtes réfractaire… il reste toujours les potins et les indiscrétions de la machine à café…

Renseignement discrets

Renseignement discret… DISCRET !

Engager la conversation

Oui, engranger des informations est utile à l’établissement d’un plan de bataille (j’aime les métaphores). Mais il faut passer à l’acte ! Encore une fois, hors de question de sauter sur votre collègue, mais plutôt d’engager la conversation sur un sujet que vous avez en commun.

Soyez tout de même subtil, amenez intelligemment le sujet pour créer des liens sans que votre collègue sache que vous savez (presque) tout d’elle.

La pause : LE moment pour mieux faire connaissance

Si vous pouvez toujours envoyer un e-mail à votre collègue pendant le travail, la meilleure occasion de faire connaissance avec lui/elle reste la pause café. Réunis autour du nectar indispensable à tout bon travailleur, enhardis par la chaleur qui se dégage de votre gobelet, quoi de mieux pour se rapprocher et tenter une ouverture ? Mettez-vous dans un coin un peu isolé, histoire de bien montrer que vous ne souhaitez pas être dérangés durant cette pause. La tranquillité, c’est important. Et surtout, faites tout pour éviter le collègue à l’humour un peu lourd (« relou » diront les jeunes) qui pourrait venir gâcher la fragile ambiance magique que vous avez réussie à instaurer, autant que faire se peut dans une salle de pause d’entreprise…

Soyez patient

Rome ne s’est pas construite en un jour. Une relation non plus. Surtout en milieu professionnel, quand les vraies occasions de discuter sont réduites à de précieuses minutes aux repas ou aux pauses. Si vous ne connaissez pas bien votre collègue, procédez par étapes. Discutez, plaisantez. Et surtout, ne l’invitez pas tout de suite au restaurant ou en week-end romantique !

Attente, mais pas trop

Bon… pas TROP patient non plus !

Subtilité comme mot d’ordre

Je vous parlais plus haut du collaborateur particulièrement lourd qui croit dur comme fer à la subtilité de son humour. Ne soyez pas comme lui. Usez de votre sens de l’humour avec précaution, surtout si vous ne connaissez pas encore très bien celui ou celle que vous voulez séduire.

subtilité

On a dit subtilité et discrétion !

Délocaliser le processus de séduction en dehors du lieu de travail

Si votre relation balbutiante prend une dimension romanesque, n’ayons pas peur des mots, n’hésitez pas à vous retrouver en dehors du travail. Ce qui tient des relations privées doit y rester. Dans le cas contraire, ragots et potins fleuriront dès que vous aurez le dos tourné. Donc, pas question de baisers langoureux où que ce soit dans les locaux de l’entreprise ! Je sais bien que l’adage dit « Pas vus, pas pris », mais quand même.

I love you

Et surtout…

Peut-être êtes-vous dans cette situation actuellement. Peut-être l’avez-vous déjà vécue ou vue sur votre lieu de travail. Pensez-vous qu’une relation amoureuse peut être vécue au vu et au su de tous dans le milieu professionnel ?

Ce contenu a été publié dans Insolite, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.