Comment séparer sa vie professionnelle et sa vie privée

De nos jours, il est de plus en plus difficile de séparer vie professionnelle et vie personnelle. Délicat en effet, de mettre de côté tous ses soucis en passant la porte du bureau ou de ne pas emporter quelques tâches encore inachevées en dehors des heures de travail. Cependant, il est plus qu’important de savoir faire la transition et la séparation entre les deux pour garder un rythme de vie plaisant et éviter le terrible burn-out.

Tout d’abord, il convient de rester raisonnable. Il arrive naturellement de ne pas avoir assez de temps ou d’être plus exigeant que d’habitude avec soi-même et de rester plus tard que prévu au bureau pour finir quelque chose. Cependant, il ne faut pas que cela devienne une habitude. Vous avez des horaires et il vous faut les respecter : ne pas arriver en retard comme ne pas déborder. Cela peut être bénéfique pour votre travail sur le court terme mais très nuisible sur le long terme en vous faisant devenir un drogué du boulot.

La transition entre travail et vie privée n’a pas non plus à être brutale. Une activité à la sortie du bureau peut être une vraie bouffée d’oxygène qui permettra d’aller en douceur et avec plaisir vers la vie quotidienne. Un sport est sans conteste, la meilleure chose pour cela : il vous permettra de vous entretenir mais surtout de vous lâcher et d’exploser un peu après une journée particulièrement éreintante. Celle-ci est terminée, vous pouvez relâcher la pression à présent !

Déconnecter son cerveau reste l’une des meilleures méthodes même si c’est bien plus simple à dire qu’à faire. Ne pensez pas trop au lendemain, à ce qui va se passer ou ce qui n’a pas été fait s’il n’y a aucune obligation. L’anticipation peut amener beaucoup de stress, parfois pour rien. On peut en devenir paranoïaque et au final, arriver au bureau la boule au ventre alors qu’il n’y a aucun problème. Sachez rester professionnel en toutes circonstances sur votre lieu de travail et redevenir le vrai « vous » une fois que la journée est terminée.

Distinguer vie professionnelle et vie privée 1

Ne vous renfermez pas non plus sur vous-même. Bien des malaises au travail sont dus à des problèmes personnels. On est moins motivés, plus attristés et donc beaucoup plus lents à faire certaines choses, désespérés à l’idée d’en faire d’autres alors le meilleur moyen reste d’en parler. Est-ce qu’il vaut mieux craquer tout de suite calmement en disant ce qui ne va pas ou exploser en pleine réunion au bout de quelques temps ? Vos collègues ne sont pas des machines, ce sont aussi des alliés, parfois des amis et parler reste un soulagement des plus efficaces.

Evitez les mails, surtout tard le soir. Votre soirée n’appartient qu’à vous et à part en cas d’extrême urgence, il n’y a aucune raison pour que quelque chose vienne vous déranger. Après si des collègues ne savent pas distinguer la frontière entre vie professionnelle et vie privée, n’hésitez pas à leur signaler que vous aurez tout le temps d’étudier la question une fois au bureau. S’il s’agit du chef en revanche, il comprendra surement qu’en dehors de vos heures, vous n’êtes pas spécialement disponible tout le temps et cela se réglera le lendemain.

Garder une réelle distinction entre vos deux modes de vie demeure donc essentiel et ceci n’est qu’une liste de conseils généraux qu’il vous faut adapter selon votre caractère et vos besoins. Si vous avez d’autres méthodes qui vous permettent sans soucis d’établir l’équilibre entre vos deux mondes, n’hésitez pas à nous les partager en commentant cet article !

 A la semaine prochaine sur le blog L4M ! 😉

Ce contenu a été publié dans Concilier vie pro et vie perso, Mieux vivre au travail, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.