Comment dire à un collègue qu’il sent mauvais ?

Peut-on tout se dire au bureau ? Mauvaise haleine, parfum trop fort, transpiration suffocante : difficile d’évoquer les odeurs gênantes au bureau, même entre collègues ! Voici quelques conseils pour y mettre votre nez !

Jour après jour, vous partagez votre espace de travail avec des personnes que vous n’avez pas choisies et le moins que l’on puisse dire, c’est que la cohabitation n’est pas toujours évidente : il faut parfois composer avec le collègue amnésique qui oublie de vous transmettre les messages, celui qui se croit comique mais qui agace tout le monde à longueur de journée ou le bordélique qui sème le chaos dans les locaux.

Mais tout ça, ce n’est rien, rien à côté de cette odeur désagréable qui émane de votre collègue et qui chatouille quotidiennement vos narines ! Mais comment lui dire que son odeur corporelle vous incommode ?

Lui adresser une lettre anonyme : « tu sens mauvais ! » ? Faire brûler de l’encens dans votre bureau ? S’écrier l’air de rien « ça pue ici ! » ? Déposer discrètement un savon devant son ordinateur ? Vaporiser un parfum d’intérieur dans tout l’open space ? Ou s’exclamer « dis-donc, tu n’aurais pas oublié de prendre ta douche ce matin ? » Surtout, ne faites-rien de tout ça ! Evitez à tout prix ces stratégies relativement peu subtiles qui risquent de blesser aussi durablement que profondément la personne visée.

En effet, au risque de vexer la personne concernée, il semble indispensable d’en parler ouvertement. Commencez plutôt par vous demander : « comment est-ce que je voudrais qu’on me le dise ? » Evitez d’aborder le sujet en présence de tous vos collègues, isolez-vous dans un coin tranquille où vous ne risquerez pas d’être dérangés. Débutez par une phrase d’accroche neutre et bienveillante comme : « Serais-tu d’accord pour aborder une question délicate qui me met un peu mal à l’aise ? ». Employez un ton sympathique et utilisez la première personne : « je sais que c’est très subjectif, mais il se peut que je ne sois pas le seul à ressentir cette gêne ». Enfin, incriminez toujours l’odeur et non pas la personne. Dans 95 % des cas, c’est un problème qui peut être réglé très facilement, en utilisant un déodorant plus efficace par exemple.

Et vous, avez-vous déjà rencontré ces problèmes d’odeur avec un collègue ?

Comment l’avez-vous prévenu ?

N’hésitez pas à partager vos anecdotes et vos témoignages dans les commentaires !

Ce contenu a été publié dans Mieux vivre au travail, Mieux vivre au travail, Vie de bureau, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.