Cette petite musique qui reste en tête : comment la combattre ?

Vous ne vous rappelez même plus où vous l’avez entendue, cette musique. Comme si elle était entrée dans votre tête par la porte de derrière. Elle reste, elle tourne dans votre cerveau jusqu’à l’overdose. Puis on craque, on la chantonne. Et bien entendu, elle vous accompagne partout, jusqu’au bureau et en réunion, quand vous devez absolument vous concentrer.

Quelques petites astuces pour anéantir cette petite musique vraiment, vraiment énervante.

Les « basiques »*

*Mais pas forcément les plus faciles.

La stratégie dite du remplacement

On troque cet air par un autre. Et on espère que celui-ci ne restera pas accroché à votre esprit à son tour. Je l’admets, c’est un peu comme troquer la peste contre le choléra… Mais au moins, vous n’aurez plus cette chanson en tête !

Risques : avoir une autre chanson qui tourne dans la tête.
Probabilité : 90%

Attendre que ça passe

On peut aussi faire simple parfois. J’admets que c’est un peu ennuyant, mais parfois il faut laisser faire le temps. Sans même que l’on s’en rende compte, la petite chanson finit par s’en aller toute seule comme une grande. Et lorsqu’on s’en aperçoit, tout est tellement plus beau…

Afficher l'image d'origine

Risques : s’énerver pendant un petit moment
Probabilité : 100%

La chanter à haute voix

Alors oui, elle va peut-être finir par sortir de votre tête. D’aucuns disent que l’écouter/la chanter en boucle jusqu’à arriver à saturation aiderait à l’évacuer. À mon humble avis, cette technique est aussi efficace que de tenter de tuer un poisson en le noyant… Et j’en connais plusieurs que vous allez énerver.
Par contre, si vous avez les épaules solides et le goût du partage, n’hésitez pas !

Afficher l'image d'origine

Pour ceux qui veulent vivre dangereusement.

Risques : devenir la cible sans défense de la haine de vos collègues, amis ou famille. Il faut avoir les épaules solides pour endurer leur vengeance.
Probabilité : 100%

Penser à autre chose

Technique du niveau d’un moine shaolin tellement son exécution est complexe. Le but est de forcer votre esprit à ne pas penser à cette chanson. Par son occultation sous une tonne de pensées annexes : les factures à payer, votre chute de cheveux, ce rapport à rendre asap* que vous n’avez pas encore commencé…
Une ancienne légende dit que seuls les êtres ayant atteint l’Illumination peuvent remplacer la chanson par des pensées positives. Si toutefois vous voulez tenter votre chance, on ne vous retient pas !

Afficher l'image d'origine

Un mythe dit que de rares personnes sont assez fortes pour oublier la musique en quelques secondes par leur seule volonté.

Risques : Une sévère migraine et une forte morosité. Eh oui, on ne pense que rarement à des chatons mignons ou l’élu de son cœur dans ces cas-là. Sauf si c’est pour n’en voir que les défauts.
Probabilité : 70%
*as soon as possible = dépêchez-vous de le faire.

Les « ésotériques »

Résoudre des anagrammes complexes

C’est un journaliste scientifique britannique nommé Richard Gray du Telegraph qui propose cette solution. Il précise aussi qu’il faut doser la difficulté pour ne pas vous lasser et revenir à la chanson, par facilité. La meilleure option : l’anagramme de cinq lettres. Si toutefois cette technique ne fonctionne pas, il faudra vous en plaindre auprès de lui dans la langue de Shakespeare.

Afficher l'image d'origine

Pour sûr, vous ne penserez plus à cette fichue musique.

Risques : abandonner car l’anagramme est trop complexe. Ou alors on n’en trouve pas. Ou on n’a pas le courage.
Probabilité : 75%

Mâcher du chewing-gum

Selon une étude (encore une, oui), réalisée par des scientifiques de l’université de Reading en Grande-Bretagne, mâcher du chewing-gum pourrait aider à oublier une chanson obsédante.

Afficher l'image d'origine

Risques : des maux d’estomac
Probabilité : 50%

Les techniques du désespoir

Le lavage de cerveau

Un peu comme dans Orange mécanique. Mais si, cette scène où le protagoniste est attaché et forcé de regarder un écran devant lui. À force, la chanson vous sortira de la tête, c’est sûr. Pour votre santé mentale par contre, on ne garantit rien.

Afficher l'image d'origine

Mais si vous savez, CETTE scène…

Le coup sur la tête

Un peu extrême comme technique, à ne réserver qu’en cas de désespoir le plus total. Il faut aussi savoir où frapper pour effacer uniquement ce souvenir. Sans compter le dosage de la force qui doit être parfait pour éviter les complications médicales.

Vous l’aurez compris, n’utilisez pas ces deux techniques.

Les plus perchées trouvées sur internet

idée perchée chanson

Question mal de crâne, il y a du niveau.

idée perchée chanson 2

Et on lui parle ou on lui crie dessus alors ?

Tout de suite, un petit exercice pratique !

Et vous, quelle est votre technique pour oublier cette fichue chanson ? Etes-vous adapte du partage ou gardez-vous tout pour vous ?

Ce contenu a été publié dans Actualités, En ce moment, Insolite, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.