5 techniques pour se faire virer sans démissionner

L’année 2016 est arrivée et avec elle le traditionnel cortège des bonnes résolutions que tout un chacun prend. La plupart du temps dans le domaine professionnel, il s’agit de décisions prises pour améliorer sa productivité et/ou se sentir mieux au bureau. Mais après tout, on peut aussi tout faire pour se faire congédier par son employeur sans démissionner ! Pour ça, pas besoin d’insultes et d’éclats.

Cadeau de nouvelle année, on vous dit tout sur comment se faire mal voir par son employeur

#1 Le retard

Le quart-d’heure réglementaire n’est pas souvent apprécié par les entreprises. Mais il l’était au lycée et à l’université. Personne ne veut vieillir, c’est bien connu. Prétendez vouloir rester jeune dans votre tête et prenez ce quart d’heure durant lequel vous pourrez arriver en retard l’esprit tranquille. De quoi bien énerver votre supérieur qui vous attendait pour une réunion dont les documents étaient stockés sur une clé USB que vous avez emporté la veille dans vos affaires « sans le faire exprès ».

en-retard

9h12 alors que vous commenciez à l’heure pile ? Relax… Vous êtes large !

#2 Surfez

Il est courant d’avoir besoin d’Internet dans le cadre du travail. Pour boucler un dossier, joindre un nouveau client ou même préparer un itinéraire. Mais soyons réalistes. La gestion de votre ferme virtuelle et votre score à Candy Crush doivent parfois occuper une (grosse) partie de votre temps au bureau. Il faut savoir où sont vos priorités. Et n’oubliez pas de compléter cette session par quelques vérification des notifications Twitter, Instagram et Facebook. Histoire de rester social. Et si votre patron passe par là, n’hésitez pas à lui montrer les photos du nouveau-né de la famille. Faire partager sa joie, c’est important. Avec un peu de chance, il verra quelle personne importante vous êtes grâce aux nombreuses fenêtres de dialogue ouvertes sur la page Facebook.

#3 La propreté du bureau/du poste de travail

On dit souvent que l’espace de travail reflète l’état d’esprit de son occupant. C’est l’occasion idéale pour vous démarquer de vos collègues ! Le leur est impeccablement rangé. Faites la différence et cultivez habilement un style dérangé-j’ai pas le temps-je suis overbooké. Paperasse qui s’entasse, ronds de tasse de café accueillant une micro-faune encore inconnue dans l’univers des bureaux, poussière qui encrasse votre ordinateur à tel point que vous pouvez y noter un mémo si le papier vous manque. Laissez agir votre imagination. Plus celle-ci sera débridée, plus vous aurez de chance de vous faire remarquer par votre patron. Ça vaut bien un peu d’efforts, non ?

Si vous œuvrez dans un open space, essayez de diffuser cette créativité aux bureaux alentours. L’occasion de faire une petite expérience en conditions réelles. Et pour les plus motivés, il est possible d’étendre ce point à votre propre hygiène corporelle. Mais il faut vraiment le vouloir.

#4 La qualité du travail

Logiquement, votre patron vous paie pour accomplir une ou plusieurs missions en particulier. Si ce n’est pas le cas, vous êtes incroyablement chanceux et êtes payé à ne rien faire. Tout employé modèle et suffisamment motivé rendra un travail admirable largement avant la deadline. Il s’agit de la première façon de se faire remarquer. La seconde vous concerne en premier lieu. Il s’agit de la technique ancestrale du « léger décalage qui embête le monde ». Quelques pistes pour vous aiguiller :

  • le hors-sujet,

  • l’emploi de données périmées,

  • des jugements de valeur sur le fonctionnement de l’entreprise, votre patron et sa façon de gérer les affaires,

  • des fautes d’orthographe dans le texte et les noms des collaborateurs écorchés (uniquement si vous êtes responsable de la rédaction du dossier, sinon c’est louche).

inspirer confiance

Inspirer confiance à vos collègues. Tout un art !

#5 Relations avec les collègues

Une bonne relation interpersonnelle avec vos collègues est la base d’une ambiance positive au bureau. Mais chacun cache ses petits secrets et les mauvaises langues vont bon train à la machine à café. En loyal confrère, n’hésitez pas à rapporter ces racontars à la personne concernée. Une atmosphère de franchise est indispensable entre collègues. Si besoin, n’hésitez pas à révéler les secrets d’autres membres du bureau pour rétablir l’équilibre. Il n’y a pas de raison.

Nous espérons que vous n’oserez pas mettre ces quelques « bonnes » résolutions en œuvre. Sauf si bien entendu vous voulez démissionner… Quelles seraient les vôtres ? Dites-nous tout !

Ce contenu a été publié dans Évolutions de carrière, Gérer sa carrière, Mieux vivre au travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.