Entretien d’embauche : qualités et défauts, la question tant redoutée

Enfin, ce que vous attendiez depuis de longues semaines est arrivé ! Ce matin, vers 10 heures, le téléphone sonne. Au bout du fil, le responsable RH d’une entreprise à qui vous avez fait parvenir votre CV car elle recherche un profil similaire au votre… Et force est de constater que vous ne vous êtes pas trompé, le RRH souhaite vous rencontrer pour un entretien. Le rendez-vous est pris, place maintenant à la préparation de l’entretien…

Après plusieurs entretiens avec différentes boîtes, vous avez pu améliorer votre présentation personnelle, celle de votre parcours et l’explication de vos missions précédentes. Mais, malgré « l’entrainement », il y a toujours une question qui vous bloque, qui vous gêne : celle des défauts et qualités. Vous avez beau répondre à chaque fois à cette question, vous ne savez jamais lesquels mettre en avant. Comment mettre en avant des qualités sans paraître trop présomptueux ou trop pompeux ? Et niveau défauts, lesquels dire pour ne pas paraître incompétent ou effrayer le recruteur ? On a toujours le mince espoir d’échapper à cette question tellement bateau, mais à laquelle les recruteurs sont attachés. Alors pour vois aider à préparer vos réponses, voici quelques qualités appréciées par les recruteurs et des « bons » défauts.

Qualités, points forts, atouts, peu importe le terme utilisé par le recruteur, ce qui est important est de se dévoiler sous votre meilleur jour ! Vous pouvez par exemple vanter votre optimisme. Voir les choses toujours du bon côté a l’avantage de vous montrer comme une personne « capable d’avoir un levier constructif sur les choses, de s’automotiver », selon Catherine de Verdière du Syntec Conseil en recrutement. De plus, dans cette période difficile économiquement parlant, cela fait toujours du bien d’avoir à ses côtés quelqu’un qui voit la vie positivement. L’adaptabilité est une autre qualité fortement appréciée des recruteurs. Être capable de d’adapter face aux situations changeantes de l’entreprise est très apprécié. La capacité d’un candidat à saisir un changement comme une opportunité intéressante est un véritable atout. On dit généralement que la curiosité est un vilain défaut, mais dans l’entretien elle devient une vraie force. Elle montre une ouverture d’esprit et une capacité d’apprentissage. Attention à ne pas pousser cette curiosité car elle pourrait vite redevenir un défaut gênant, notamment lorsqu’il est question de confidentialité. Le relationnel doit également être mis en avant : « c’est une qualité idéale pour travailler en mode projet, pour fédérer une équipe autour de soi… ». Sans dire qu’on peut amuser la galerie, il faut préciser qu’on sait créer des liens avec les autres. Enfin, dernière qualité, votre conviction : « un convaincu est convainquant ». Attention à ne pas surjouer avec cette qualité : si recruter c’est prendre un risque, le recruteur aime être rassuré.

two business women at the meeting

Cette énumération de qualités est souvent suivie des défauts. Difficile de citer des caractéristiques ne vous mettant pas en avant sans pour autant « plomber » sa candidature. Alors en argumentant et en montrant ces défauts sous un bon jour, ils peuvent devenir présentables. En voici quelques exemples…

Le pessimisme : si voir les événements de manière négatifs n’est pas ce qui est le mieux dans votre candidature, cela reste audible par le recruteur car un pessimiste est prudent et prend en général le temps de la réflexion.
Le désordre : si vous vous y retrouvez toujours dans « votre » désordre, pas de souci. Rassurez le recruteur en lui disant que malgré cette impression de désorganisation, vous mettez un point d’honneur à respecter scrupuleusement les procédures.
Le contrôle : vous n’aimez pas déléguer… Ennuyeux pour un poste de manager ! Vous êtes responsables des objectifs fixés alors vous aimez garder le contrôle sur tout. Cela prouve votre investissement pour l’entreprise.
La sensibilité : « les personnes sensibles sont très observatrices et disposent de sens particulièrement développés ». Autre avantage, le soin pris par les personnes sensibles afin de ne pas heurter les autres.
L’ambition : si le terme peut faire peur, les recruteurs aiment les ambitieux.
L’introversion : la personne introverti est posée et ne parle pas pour rien dire. Evidemment ce défaut « colle » mieux à certaines professions que d’autres… Si vous postulez pour un métier où expression et créativité sont les maîtres mots, évitez ce défaut…

Et vous, quelles sont vos qualités et vos défauts, et comment les utilisez-vous lors d’un entretien ?

Ce contenu a été publié dans Candidature, Gérer sa carrière, Valoriser sa Candidature, ou pas..., avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Entretien d’embauche : qualités et défauts, la question tant redoutée

  1. EVS Interim dit :

    Le pire est que cette question est très importante pour un ou une RH, elle reflète souvent la personnalité du candidat. D’ailleurs, rien ne sert de mentir à propos de vous sur cette question…

Les commentaires sont fermés.