Entretien d’embauche : les questions à aborder et à ne surtout pas poser…

Le passage d’un entretien d’embauche s’accompagne toujours par une phase de préparation de l’entretien, de prise de renseignements sur la société, le poste, parfois même sur la ou les personnes en face… Néanmoins, malgré une préparation optimale, un facteur intervient souvent et déstabilise le candidat : le stress. Car oui, on a beau se sentir prêt, l’enjeu est important, très important. Certains gèrent mieux cette phase que d’autres mais, dans tous les cas, au cours d’un entretien, il y a toujours une phase à laquelle on ne peut échapper et qui peut faire la différence, dans le bon comme dans le mauvais sens : « vous avez des questions ? »…

Si vous désirez réellement travailler pour une entreprise, il semble logique que vous cherchiez à vous renseigner autant que possible à son sujet et en particulier sur des aspects impossibles à recueillir à partir d’une simple offre d’emploi. Voici quelques questions à côté desquelles il vous est interdit de passer et surtout grâce auxquelles vous ferez mouche dans l’esprit de votre futur patron…

–          Quelle est la philosophie de l’entreprise ?

Un travail n’est pas qu’une simple accumulation de tâches. Avec cette question, vous montrez que vous vous souciez aux détails. En effet, c’est le lieu où vous passerez une grande partie de votre temps, il faut donc que l’entreprise et son environnement vous corresponde pour vous y sentir bien et gagner en efficacité.

–          Quels sont vos objectifs sur le court, moyen et long terme ?

Cette question montre tout l’intérêt que vous portez à la santé de l’entreprise, notamment financière. Cela donnera également des indications sur la direction que va emprunter la société et mais également sur les attentes qui seront placées en vous.

–          Quelles sont les opportunités de progresser ?

Avoir de l’ambition n’est pas une tare, tout en restant dans la limite du raisonnable évidemment. C’est une suite logique à la question posée par le recruteur : « où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Anxiety

–          Comment serai-je évalué ?

Avec cette question, vous cherchez à savoir ce qu’il faudra accomplir afin d’atteindre les objectifs et participer activement à augmenter la valeur de l’entreprise.

Si certaines questions sont bonnes à poser, d’autres en revanche sont éliminatoires… En voici quelques-unes que je vous conseille d’éviter…

–          Et sinon, ici, vous faites quoi exactement… ?

Aie, avec cette question, vous montrez le peu d’intérêt porté à la préparation de l’entretien et à l’entreprise. Même si vous accumulez les entretiens dans des entreprises diverses et variées, faites un effort ou sinon on vous indiquera vite le chemin de la sortie…

–          Comment est l’ambiance au bureau ?

S’il est bien de se soucier de la qualité de son environnement au travail, le recruteur ne cherche pas un animateur de bureau, mais un collaborateur… Et avouez qu’il y a peu de chance pour qu’on vous réponde « l’ambiance est pourrie… » !

–          Quels sont les horaires ?

Si cela peut vous paraître important en terme d’organisation, laissez de côté cette question car elle peut démontrer une démotivation ou un manque d’intérêt pour le poste. De même pour le rattrapage d’heure ou aménagement d’horaire, on attendra un peu…

–          Quand pourrai-je poser mes 1ers congés ?

« Même pas encore embauché qu’il pense déjà à partir en vacances » pensera le recruteur.

Après il reste la question du salaire… Ne l’abordez pas lors du 1er entretien, laissez le recruteur vous demander vos prétentions salariales. S’il ne le fait pas, vous aurez l’occasion d’aborder le sujet lors du 2nd ou du 3e entretien…

Des questions ? 😉

Ce contenu a été publié dans Candidature, Gérer sa carrière, Valoriser sa Candidature, ou pas..., avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.